Étiquettes des archives : volcans

Kamtchatka 2015 : Ilinski, le Kempinski des volcans

Prochaine étape de notre voyage annuel au Kamtchatka de 2015 : l’Ilinski.

C’est un volcan grandiose, il n’y a pas à en douter.

Et plus c’est gros, mieux c’est ! Du moins, c’est que nous pensions au début (vous comprendrez mieux les inconvénients par la suite). Quoi qu’il en soit, nous avons décidé, de manière presque impulsive, de grimper au sommet de l’Ilinski, notamment pour admirer les paysages qui étaient à coup sûr magnifiques (si le temps le permettait).

Voici l’Ilinski vu depuis un hélicoptère et vu depuis la berge du Lac Kourile :

kamchatka-ilyinsky-volcano-6

kamchatka-ilyinsky-volcano-4

En lire plus :Kamtchatka 2015 : Ilinski, le Kempinski des volcans

Ressourcez-vous au Japon

Fatigué après un voyage interminable, le voyageur long-courrier devient une sorte de corps d’eau lorsqu’il tente de se détendre et de passer de l’état de zombie à un état un peu plus normal. Cela passe généralement par une douche, un bain – et parfois même un bania avec ses piscines d’eau froide!

Mais c’est uniquement au Japon que nous pouvons espérer retrouver cette grande sensation de relaxation que vous offre un ryokan, et qui combine la baignade avec une expérience culinaire nécessaire pour recharger vos batteries. C’est donc l’expérience à laquelle j’ai pris part à l’Izukogen Hanafubuki Ryokan sur la péninsule Izu (伊豆), non loin du Mont Fuji au Japon.

Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est un ryokan, nous pourrions le définir comme étant un hôtel traditionnel japonais, généralement pas très grand, avec des futons sur le sol, et offrant une excellente cuisine japonaise puis, parfois, des sources d’eau chaude dans lesquelles vous pouvez vous baigner.

Cependant, si vous n’êtes pas japonais, soyez vigilants. Vous devez tout d’abord vous imprégner de la culture japonaise afin de ne pas mettre les pieds dans le plats ou ne pas faire de faux pas pouvant provoquer, au mieux, une colère ou au pire, un incident diplomatique. 🙂 Le mieux serait de visiter un ryokan en compagnie d’amis ou de collègues japonais afin d’éviter toute confusion ou incidents involontaires. Sous l’aile d’un local, vous pourrez vous sentir comme un japonais : contentez-vous tout simplement de récupérer, d’alimenter votre âme et de revitaliser votre esprit.

Et il n’y a pas que la nourriture et les sources d’eau qui influent sur le corps et l’esprit – il y a également toutes les fleurs de cerisiers qui fleurissent toujours ici, les petits chalets pittoresques, les petits chemins agréables et une grande abondance de faune et de flore. C’est vraiment très joli.

1 2 En lire plus :Ressourcez-vous au Japon

Flickr photostream

Instagram

Le volcanisme du Guatem-ooh-là-là

Il s’avère que la ceinture de feu du Pacifique affecte également le Guatemala. Et je ne parle pas ici du célèbre Ring of Fire de Johnny Cash mais bien de la ceinture de feu sismique-lithosphérique-tectonique qui permet d’assurer que le Guatemala soit également servi en matière de volcans.

En tout, il y a environ 30 volcans au Guatemala – plutôt impressionnant pour un pays de taille si modeste. En jetant un œil à ce bon vieux Wikipedia, on peut découvrir que le Guatemala couvre environ 100 000 km2, et si l’on divise cette superficie par le nombre de volcans… oh là là ! : le volcanisme est bien présent dans le pays ! Rien à voir avec les îles Kouriles bien sûr (68 volcans dans 10 500 km2 !), mais les îles Kouriles ne sont pas un pays…

Antigua est entourée de trois volcans – Agua, Fuego et Acatenango – qui étaient tous visibles depuis notre hôtel :

DSC05872

En lire plus :Le volcanisme du Guatem-ooh-là-là

Insérez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog

Emerveillement sur l’île de Kounachir

L’île de Kounachir offre bien plus que le tcha-tcha tcha !

Des colonnes de lave en plein milieu de l’océan, les magnifiques fumerolles du volcan Mendeleyeva et les incroyables bains de boue dans la caldeira du Golovnina entre autres choses. Le bain de boue dans un lac à 30°, ce n’est pas trop mon truc. Mais le volcan de Mendeleyeva, et tout particulièrement les colonnes de lave, ça c’était vraiment quelque chose. Tout simplement incroyable et inoubliable.

Kuril islands

Kuril islands En lire plus :Emerveillement sur l’île de Kounachir

Les volcans de la côte Ouest

Il est facile d’associer tout un tas d’images aux États-Unis.

Washington D.C, la Maison Blanche, New York, la statue de la Liberté, l’Empire State Building, le Grand Ouest, la Grande Dépression, la loi du « prêt-bail » (politique américaine d’aide matérielle aux Alliés avant et après l’entrée en guerre des États-Unis en 1941), le premier homme a avoir marché sur la Lune, la navette spatiale, Coca-cola et Pepsi, McDonald’s, Hollywood et Disney, Microsoft, l’iPhone, Google, Facebook… Et je peux continuer longtemps comme ça, tout comme vous je suppose….

Mais s ‘il y a bien une chose que je n’ai jamais associé aux États-Unis,  ce sont les volcans. Et pourtant, il semblerait bien qu’il y en est quelque uns ici – qui plus est, plutôt impressionnants. Ils se situent sur la côte Ouest du pays, dans l’État de Washington, juste à côté du Canada.

Pour ceux qui ne le savent peut-être pas, je suis un grand fan de volcanisme (comme le montrent mes récits, mes photos et mes vidéos du Kamchatka, de la Nouvelle-Zélande, de Santorin, de l’Etna , du Pic d’Orizaba, etc., etc.).

Je peux à présent en ajouter deux à ma collection grâce à ces deux petits bijoux :

1) Le Mont Rainier (de l’indien Tahoma) ;

2) Le Mont Saint Helens (de l’indien Louwala Clough).

Mount St.Helens

Mount St.Helens

En lire plus :Les volcans de la côte Ouest