Archives mensuelles : juin 2016

Jouer au snooker avec le grand vainqueur.

Je considère que le snooker est… le plus progressif de tous les billards. Le plus plaisant et captivant à regarder également. Pour être un excellent joueur, il faut garder son calme, avoir une précision de tireur d’élite, et des connaissances stratégiques. Vous ignorez les règles ? Elles se trouvent juste ici.

Comme je vous le disais hier, nous étions dernièrement aux Riga Masters où j’ai eu l’honneur de remettre la coupe au vainqueur, celle-ci :

snooker-kaspersky-riga-masters-1

Le début de la finale…
En lire plus :Jouer au snooker avec le grand vainqueur.

Santorin : parfois les rêves deviennent réalité.

J’ai de très bonnes nouvelles ! Les fouilles archéologiques d’Akrotiri ont repris grâce à, ah, hum… nous ! (Non pas que je veuille lancer des fleurs à Kaspersky Lab ou autres, mais que vais-je bien pouvoir écrire ? Que l’argent pousse sur les arbres ?) Et pour ne pas citer que les fouilles, il s’agit aussi de la reconstruction des fresques et du renforcement des murs du site ! Oui, nous sommes devenus le principal mécène des fouilles d’Akrotiri ! Hourra ! C’est la raison d’ailleurs pour laquelle j’étais à Santorin la semaine dernière.

Comment la relation entre KL et Akrotiri a-t-elle donc eu lieu ? Pourquoi la Grèce ? Pourquoi Santorin ? Pourquoi Akrotiri ? Je vous dirai tout dans cet article. C’est une assez longue histoire, mais pas autant que celle de son élaboration, qui a duré 13 ans !

En lire plus :Santorin : parfois les rêves deviennent réalité.

Mystère minoen à Santorin.

L’île de Santorin n’est pas seulement connue pour ses vues panoramiques sensationnelles, ses couchers de soleil éblouissants, et ses plages multicolores (blanches, rouges et noires). Elle est aussi connue principalement pour son histoire dans l’Antiquité. Au sud de l’île, des fouilles de la cité antique ont été déterrées en parfait état de préservation grâce aux cendres volcaniques. Des bâtiments de trois étages, des canalisations et des égouts (!), et un aspect culturel unique. Nom de Zeus !

Pompéi vit le jour en 1500 ans av. J.-C. (et non pas il y a 1500 ans) ! Ce qui veut dire, que tous les murs, les rues, les fenêtres, les pots et les plats sont vieux de plus de 3500 ans !

En lire plus :Mystère minoen à Santorin.

Scénique, volcanique, touristique, euphorique, santorinique.

Χαίρετε mes amis !… Depuis la sensationnelle île ensoleillée de Santorin, en Grèce. Un lieu envoûtant…

Santorin est merveilleusement époustouflante dans tous les sens du terme : que ce soit au niveau touristique, climatique, volcanique, archéologique… Mais attendez une minute… Je m’y étais déjà rendu auparavant et j’étais tout autant en extase. Je ne veux pas me répéter dans ce que j’ai déjà dit, d’autant plus que rien n’a vraiment changé depuis la dernière fois, en 2013. La beauté du lieu est toujours là (à en regarder les photos ci-dessous), le soleil brille de mille feux, la mer ne s’est pas volatilisée, et les volcans ne se sont pas effondrés…

Comme je l’ai dit plusieurs fois auparavant (et comme beaucoup d’autres encore), je ne cesserai de le répéter… une photo vaut mille mots, je n’en dirai donc pas plus…

 

 

Αντίο #Santorini #Greece

A photo posted by Eugene Kaspersky (@e_kaspersky) on

En lire plus :Scénique, volcanique, touristique, euphorique, santorinique.

Virée dans la capitale grecque.

Suite de mon voyage en Grèce, direction Athènes. Lors de mes réunions d’affaires, j’ai pu profiter d’un jour de repos, le temps de faire une visite éclair dans la ville.

Bien qu’au fil des ans je me sois rendu dans pratiquement toute l’Europe, pour une raison que j’ignore, je n’étais jamais allé dans le centre historique d’Athènes. Fait encore plus étrange, je suis un passionné de l’Antiquité. Et comme on le sait tous, Athènes est le lieu idéal pour ça…

Selon moi, il règne quelque chose d’infiniment fascinant rien qu’à l’idée de penser que de tels temples, maisons (ou plutôt ruines), ponts de pierre, et énormes blocs de pierre furent bâtis de la main de gens comme nous il y a de ça des millénaires. Bon d’accord, j’oublie de préciser qu’ils n’avaient pas de smartphone ni la télé-réalité, mais les caractéristiques humaines elles sont bel et bien là, telles qu’être confrontés aux problèmes, connaître les sentiments de joie et de tristesse, la vie et la mort. Ils ont marché ici, ont aimé, détesté, ont été enviés, ont connu des émotions fortes, ont construit, ont détruit. Il y a des milliers années. Ici à Athènes, dans des lieux tels que l’Acropole et le Parthénon.

 

Des monastères perchés sur des falaises.

Oh non ! Je dois ajuster mon Top 100 des lieux incontournables à visiter dans le monde et faire un Top 101 ! Ce n’est pas franchement un chiffre rond, mais qu’est-ce que je peux y faire ? Le besoin m’appelle…

Mais quel est donc ce besoin si pressant ? Il s’agit des Monastères des Météores en Grèce, « une formation d’immenses colonnes et collines monolithiques tels d’énormes rochers arrondis qui surplombent les environs ». Les falaises abruptes culminent à 600 mètre de hauteur, toutes avec différentes nuances de gris, où les monastères juchent sur les cimes des rochers.

 

En lire plus :Des monastères perchés sur des falaises.

Legoland : pas que pour les enfants.

Qu’est-ce qui fait la réputation du Danemark ? Eh bien, il est connu pour son bon beurre, son bacon, sa bière et ses drames politiques. De plus, j’ai la ferme conviction que la pâtisserie a été inventée ici. Mais quelle est la chose que tout Danois qui se respecte aime par-dessus tout ? Les Lego bien sûr ! Donc lorsqu’on se rend au Danemark…

…Passage obligé à Legoland ! Ici ! Des Lego à l’infini ! Des constructions, des installations, des modèles et toutes sortes d’attractions relatives aux Lego. Ah si j’avais 40 ans de moins, j’y serais rester pour toujours. Hélas, je ne peux remonter le temps. Mais même à 50 ans, ce n’est pas l’envie qui m’en manque :)…

legoland-billund-denmark-1

Tout juste à l’entrée, on traverse une installation surdimensionnée de Lego, je veux dire, les pièces sont disproportionnées en comparaison avec les versions standards. La plupart des expositions cependant semblent avoir été construites à partir des « briques » standards. C’est parti pour un petit tour !…

En lire plus :Legoland : pas que pour les enfants.

L’hôtel des paons.

Hé !

Un reportage de plus depuis le front nordique

Pendant que nous étions à Copenhague, plusieurs conférences (et sans doute des expositions) avaient lieu en même temps dans la ville. Donc je suppose qu’il était logique que presque tous les hôtels affichaient complets, pris d’assaut des mois à l’avance. Par conséquent il fallait bien qu’on se loge quelque part, n’importe où… en clair, qu’on ait un toit sur la tête.

Je m’étais préparé au pire, mais il n’y avait pas de quoi en faire tout un plat. Il s’avère que mes bons offices ont réussi à trouver le seul hôtel disponible, le Nimb Hotel. Selon la description de Wikipédia, il y avait peu de chances pour qu’on se retrouve dans un asile de nuit :). De plus, il était incroyablement pratique, situé à seulement 5 petites minutes de marche de la salle de conférence où j’avais ma présentation. Il y avait juste un problème : les paons ! Criant de toute leurs forces, juste en-dessous de nos fenêtres !

copenhagen-denmark-nimb-hotel-1

La vue depuis ma fenêtre. Pas mal du tout. Je recommande.

En lire plus :L’hôtel des paons.

Standing ovation pour Copenhague !

Copenhague au Danemark. Je ne m’y étais pas rendu depuis un petit moment, la dernière fois c’était en février 2011. A cette époque, comme toute bonne capitale nordique qui se respecte, il faisait froid (et il y avait du vent). Cette fois cependant il faisait un temps tout à fait estival : ensoleillé, chaud et aux  journées longues. Il y régnait également une « ambiance européenne à la cool » : les gens se prélassaient sur les terrasses des cafés et restaurants, les cyclistes semblaient rouspéter contre les touristes à pied peu habitués aux règles de circulation européennes, les bateaux transportaient tranquillement les passagers en faisant des va-et-vient le long de la rivière et des canaux. L’Europe à la cool ? Le paradis à l’européenne !

Fidèle à mon modus operandi habituel, une fois nos affaires terminées, il était temps de laisser place à un peu de tourisme. Je rectifie. Très peu de tourisme : en tout juste trois heures ! Je suis sûr qu’un laps de temps de trois jours aurait été suffisant pour bien visiter la ville, mais que pouvais-je y faire ? Je devais reprendre la route le soir même. Autrement dit, pas le choix en ce qui concerne la cadence touristique…

 

copenhagen-denmark-4

En lire plus :Standing ovation pour Copenhague !