Archives mensuelles : octobre 2014

Les trois capitales des Kouriles : suivez le guide

Sur les îles Kouriles, le paysage est plutôt morne, plat et simple. Conditions climatiques extrêmes, peu de liens avec le continent, un taux de marge de 100% sur les produits importés (et ils viennent pratiquement tous de Russie), et la menace permanente de devoir affronter une catastrophes naturelles comme une éruption volcanique, un tremblement de terre ou un tsunami !

Il faut être fort pour survivre dans cet environnement ; et encore plus fort pour l’apprécier. Pourtant, il y a des choses géniales aussi ; il suffit de savoir où regarder…

La superficie de l’archipel des Kouriles est à peine inférieure à celle d’Israël ou de la Slovénie. C’est aussi environ la moitié de celle de la Belgique. Cependant l’archipel compte envrion 20000 habitants, dont la moitié répartis sur trois villes: (i) Severo-Kurilsk (North-Kurilsk), (ii) Kurilsk, and (iii) Yuzhno-Kurilsk (South-Kurilsk). Ça coule de source…

Aussi surprenant que cela puisse paraître, les deux premières agglomérations sont officiellement considérées comme des villes, mais pas la troisième alors qu’elle est plus peuplée que les deux autres villes réunies. La troisième agglomération est considérée comme  une « commune urbaine ». (Logique ?). Il y a aussi quelques minuscules hameaux ainsi que des petits villages de pêcheurs qui reprennent vie en été après une longue période d’hibernation.

Mais, à quoi ressemble donc la vie sur l’archipel des Kouriles ?

1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En lire plus :Les trois capitales des Kouriles : suivez le guide

Funiculaire vernaculaire en Allemagne: du pur génie

Il peut parfois m’arriver de tomber sur quelque chose qui soit à la fois extrêêêmement simple et vraiment incroyable et/ou surprenant. Le funiculaire de Wiesbaden, en Allemagne, en est un bon exemple.

A première vue, ce ne sont que deux rames de tramway qui montent et redescendent une petite colline : simple. Cependant, en y regardant de plus près, vous pourrez remarquer que ces deux rames n’ont pas été construites au milieu du 20º siècle mais … en 1888 ! Incroyable ! Et le moteur ? Il n’y a pas de moteur ! Pour monter et descendre la colline, les rames utilisent la gravité ainsi qu’une autre source d’énergie insolite : les eaux usées. Surprenant !

Germany, Wiesbaden En lire plus :Funiculaire vernaculaire en Allemagne: du pur génie

Flickr photostream

Instagram

Leçon de géographie

Chaque jour, on lance plus de 2000 mises à jours pour nos produits.

Chaque semaine et dans le monde entier, nos mises à jour sont téléchargées des milliards de fois.

Chaque mois, nous distribuons environ quatre pétabits pour les mises à jour de nos produits.

Ces mises à jour (associées à notre technologie) vous protègent des cybermenaces. Ces dernières années, de nouveaux malwares apparaissent, non pas tous les jours ou toutes les heures, mais toutes les minutes voire même toutes les secondes ! Tous les ans nous analysons plus d’un milliard d’échantillons de codes malicieux.

Pour un utilisateur moyen, installer des mises à jour pour un antivirus est un processus simple et automatique. Ils se lancent discrètement en arrière-plan, sans même que vous ne vous en rendiez compte. Cependant, il y a bien plus important dans une mise à jour que le fait de la remarquer. Les mises à jour sont l’extrémité d’un iceberg sophistiqué qui connecte nos produits à un immense système informatique que nous avons construit grâce à nos idées originales et notre savoir-faire.

Mais ce n’est que la vision d’ensemble. Plus on rentre dans les détails et plus c’est intéressant…

geography lesson

En lire plus :Leçon de géographie

Insérez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog

La formule gagnante de Sotchi

Le premier Grand Prix de Formule 1 russe a vraiment été super !

Le circuit est très rapide, peu importe si les détracteurs affirment qu’il est ennuyeux et qu’il aurait besoin de plus de virages. Les gradins sont énormes, le paddock est bien conçu et la logistique fonctionne vraiment bien. Les équipes ont déclaré que l’organisation était super et que tout c’était très bien passé. Les personnes derrière cet événement méritent beaucoup de respect – quand il est encouragé comme il se doit, le monde peut faire des choses merveilleuses 🙂

Formula One Russian GP Sochi 2014 En lire plus :La formule gagnante de Sotchi

« Monkey Shoulder » et autres whiskies aux noms improbables

Certains noms de marque n’ont parfois aucun sense. Surtout quand il s’agit de whisky.

Par exemple, l’autre jour, je me promenais un soir dans Jérusalem comme un vrai touriste. Je me suis assis à la terrasse d’un bar dont je ne me souviens même pas du nom. Mais je me souviens très bien de leur carte me promettant du whisky « Monkey Shoulder » (« Épaule de singe »). Je fus très étonné mais pas pour longtemps. Le nom ne me plaisait pas vraiment mais bon, il n’y avait pas de Talisker, ni de Jura, ni de Macallan. Même pas de Glenfiddich ou de célèbre Chivas. Mesdames et messieurs ! Voici donc le … « Monkey Shoulder ».

DSC03262 En lire plus :« Monkey Shoulder » et autres whiskies aux noms improbables

Les dessous de Jérusalem

J’ai lu et entendu beaucoup de choses sur les excavations de Jérusalem, près du Temple de Jérusalem et en dessous de ses murs. J’ai vu des photos, m’en suis frotté les mains tellement j’avais hâte mais j’ai seulement réussi à visiter les ruines de la ville et l’un des tunnels récemment découverts (mais pas le principal) qui se trouve sous le mur à l’ouest de la ville.

Ensuite soudainement – une surprise !

En bas des marches, sous le sol, d’un niveau à l’autre, d’un bout à l’autre. Combien n’ont pas encore été découverts ?? Sous les pavés romains, sous les rénovations turques vieilles de 700 ans, sous les anciens murs du Temple. Wahou ! Je ne l’aurais même pas imaginé en rêve – mais c’est vraiment arrivé !

Underground Jerusalem En lire plus :Les dessous de Jérusalem

À ma grande surprise, j’ai 49 ans !

Il arrive peut-être à la date prévue, mais mon 49ème anniversaire reste une surprise.

Après tout, c’est un jour important… et cela m’a inspiré des sentiments d’admiration et de confusion. Est-ce que ça veut vraiment dire que je vais avoir 50 ans ensuite ? Wouah ! Je suppose que je devrais commencer à m’y préparer. C’est un bon chiffre rond, mais étant donné ma profession, il serait plus approprié de compter en chiffres hexadécimaux. J’aurais soudainement de nouveau 31 ans – un nombre bien plus agréable. Peut-être qu’à partir de maintenant je devrais compter mon âge en chiffres hexadécimaux; je m’inquiéterais moins et les gens ne se sentiraient pas obligés de m’organiser un énorme 50ème anniversaire avant longtemps :).

Cette année, mon anniversaire fut assez exceptionnel – avec tous mes voyages, c’est la première fois que je le célébrais sur la route. Nous avons juste eu le temps d’organiser un petit diner avant d’embarquer et j’étais de retour sur la route.

Je pense que c’est tout pour le moment. Merci à tous pour vos bons vœux !

Sur la plage de Tel Aviv

Je continue de parcourir le monde cet automne, de pays en pays, de ville en ville… Ce qui est sympa cette année c’est que le temps est dans l’ensemble très beau. Mon manteau d’automne n’est pas encore sorti de ma valise.

Hélas, l’itinéraire (comme d’habitude) a été très intense et certains endroits n’ont définitivement pas été de tout repos, et plonger dans une mer chaude n’a malheureusement pas été au programme. Jusqu’à aujourd’hui ! Je suis sur la plage de Tel Aviv. Hourra !  Après la très intense partie officielle de ma visite en Israël, je suis enfin arrivé sur le bord de la Méditerrannée pour me reposer. Ouf.

Beach time in Tel Aviv

Mais ma visite de la plage au Moyen-Orient ne mérite pas vraiment un article de blog. Cependant, alors que je végétais, j’ai remarqué dans le coin de mon œil un cadran digital sur le côté de la tour de sauvetage. Il affiche en alternance l’heure et la température actuelle, comme le fond de nombreux cadrans dans le monde, mais celui-là était quelque peu différent…

En lire plus :Sur la plage de Tel Aviv