Étiquettes des archives : événement

Un ascenseur sur Internet vs. Internet dans un ascenseur

J’ai une très bonne opinion du leader mondial Schindler, fabricant d’ascenseurs et d’escalators (La prochaine fois que vous prendrez ce moyen de transport, prêtez attention au logo du fabricant). De mon point de vue, cette entreprise mérite un profond respect et ses pratiques commerciales doivent être étudiées et prises en exemple. Cependant, lorsque je vois le stand de l’entreprise à une exposition, rempli de slogans comme celui-ci, ça me donne des frissons dans le dos, je commence à me sentir mal à l’aise concernant le monde qui m’entoure, et mon œil gauche commence à se contracter. Pourquoi ?

Il y avait trois slogans qui me posaient problème :

– Comment puis-je transformer mon ascenseur en natif numérique ?
– Qu’est-ce que fait votre ascenseur lorsque vous dormez ?
– Pouvez-vous trouver votre ascenseur en ligne ?

Si vous jetez un coup d’œil de plus près, vous pouvez les voir sur cette photo :

Ça n’a pas dû déranger grand monde, mais ça m’a un peu inquiété. Bien sûr, vous comprenez… Un ascenseur sur Internet n’est pas aussi dangereux qu’Internet dans un ascenseur ! Je vais en faire des cauchemars ce soir. Non, je ne suis pas en train d’essayer de vous faire peur. Et je ne veux pas que quelqu’un rêve d’ascenseurs !

L’exposition avait lieu à la Foire de Hanovre, la méga exposition annuelle des solutions industrielles. Elle est dédiée à l’automatisation, la fabrication, l’industrie de l’énergie, à toutes sortes de robots, aux pièces de rechange les plus rares et autres types de magie industrielle moderne.

En lire plus :Un ascenseur sur Internet vs. Internet dans un ascenseur

Internet-Interpol-2015

La première fois que j’ai utilisé le terme « Internet-INTERPOL », c’était au début des années 2000. La première fois que j’ai écrit sur le sujet, c’était en 2003. Cette année – en 2015 – soit 12 ans plus tard, finalement, tout ce dont j’ai parlé, évoqué, mis en avant, défendu et promu se retrouve ici après toutes ces années :

Une section d’INTERPOL se consacre exclusivement à combattre le côté obscur d’Internet !

Cet événement a justement eu lieu la semaine dernière à Singapour lors du lancement officiel de l’ouverture de son nouveau cyber-complexe – le CMII – qui a pour mission de nettoyer le cyberespace de tous ces criminels et escrocs. Ce département sera le centre de coordination concernant toutes les cyber-activités internationales des forces de police de tous les états membres (presque 200 pays). En bref : à tous les hackers du monde et autres parasites du Web – faites attention, CYBERPOL est à présent parmi nous pour faire de vos misérables vies un enfer. Au-delà des enquêtes, cette section formera également des experts qui promouvront le combat contre la cybercriminalité ainsi que d’autres choses utiles au nom de la sécurité du World Wide Web.

Ce lancement est extrêmement important. Jusqu’à présent, les cybercriminels étaient libres d’agir comme ils le voulaient dans la mesure où il y avait un manque d’unité entre les différents organismes nationaux chargés de l’application des lois – autrement dit, il y avait un manque de communication entre les différentes juridictions. Un peu comme la rivalité qui règne entre le FBI, le CIA et la police, comme nous le montre assez souvent les films hollywoodiens. Mais ceci est bel et bien réel mes amis ! Exemple :

L’an dernier, un policier nous a demandé les coordonnées détaillées de certains de ces confrères d’un autre pays ! Il nous l’a demandé ! Bien sûr – ça devrait être l’inverse : toutes les polices se connaissent entre elles, et se passent NOS coordonnées lorsqu’elles ont besoin d’une cyber-expertise ! En effet, la cohabitation entre deux systèmes (d’un côté, la cybercriminalité sans frontières, et de l’autre les barrières des juridictions des cyber-polices nationales) a toujours été un problème. Et cela n’a fait qu’empirer au fil des 15 dernières années – ce qui a contribué à l’émergence de plus en plus de cybercriminels méprisables qui agissent en toute impunité. Quelques-uns ont été attrapés et jugés, mais ces derniers représentent seulement la partie visible de l’iceberg.

Nous accordons une importance particulière à l’événement qui a eu lieu à Singapour la semaine dernière dans la mesure où l’ICGI a été lancé avec notre participation active à plusieurs niveaux – organisationnel, consultatif, financier et même personnel. Par exemple, l’un de nos meilleurs experts, V.K., est à présent notre  » correspondant sur place  » à Singapour puisqu’il a déjà travaillé dans cette ville et pour INTERPOL durant plusieurs années, et cela devrait continuer encore longtemps. Il était chargé de développer en profondeur les cyber-connaissances et compétences de ses collègues d’INTERPOL, et a même participé à des enquêtes en cours d’investigation qui le rendaient aussi heureux qu’un enfant.

Виталий Камлюк

En lire plus :Internet-Interpol-2015

CANCUNFÉRENCE 2015

Il y a environ plus de dix ans, notre petite entreprise (encore petite à cette époque) a décidé de repousser les limites – littéralement : nous voulions dépasser les frontières. C’était bien avant de découvrir que nous avions des analystes experts travaillant aux quatre coins du globe, tous communiquant entre eux par mails, messagerie instantanée, téléphone et autres moyens indirects. Il n’y a rien de mal à ça mais cela ne sera jamais aussi bien que l’interaction en face à face. Nous avons donc décidé d’organiser une réunion annuelle où nous nous réunirions tous. C’est comme ça que notre conférence annuelle d’experts en sécurité des TI est née : le Security Analyst Summit (SAS).

cancun-mexico-sas2015-1

cancun-mexico-sas2015-2

En lire plus :CANCUNFÉRENCE 2015

Une fin d’année festive

Comme le veut la tradition, nous avons récemment organisé notre fête de fin d’année/de Noël, le genre de fêtes que les autres compagnies plus ennuyeuses ont tendance à appeler leur  » cocktail d’entreprise « . Mais cela ne suffit pas à décrire ce que nous organisons et encore moins cette année…

Vendredi dernier près de 1700 employés de KL ainsi que des invités des quatre coins du monde se sont rassemblés dans l’immense stade olympique de Moscou pour une super soirée. Nous avons mangé, bu, fêté, dansé, plaisanté, et récompensé certains collègues. Nous avons participé ou regardé le sublime spectacle sur glace et le spectacle sur scène de KL (auquel près de 110 employés ont participé), avant de danser encore et encore… tout ça pour finir l’année comme il se doit et nous lancer encore mieux dans les 12 mois à venir.

new-year-xmas-party-2015-1

new-year-xmas-party-2015-2

En lire plus :Une fin d’année festive

Le pays des distributeurs de lait au miel

Konnichiwa les amis !

Toutes mes excuses pour le mélange d’événements : ce dont je vais parler ci-dessous s’est passé avant Monaco. Rembobinons donc un peu… et partons pour le pays du soleil levant.

Une fois par an, en automne, nous organisons notre conférence de partenaires régionaux au Japon. Celle-ci est accompagnée de ses réunions, interviews, présentations, célébrations et autres. Personnellement, pour moi le meilleur fut le retour très positif que nous avons reçu pour notre nouvelle présentation sur comment nous avons protégé les Jeux de Sotchi 2014. La presse a tellement apprécié qu’elle est apparue aux informations à l’échelle nationale et a ensuite rediffusée plusieurs fois. Sur la chaîne nº1 du pays ! J’aime !

Familiar face on Japan TV. Nice!Au moins le câble est vert…

En lire plus :Le pays des distributeurs de lait au miel

La formule gagnante de Sotchi

Le premier Grand Prix de Formule 1 russe a vraiment été super !

Le circuit est très rapide, peu importe si les détracteurs affirment qu’il est ennuyeux et qu’il aurait besoin de plus de virages. Les gradins sont énormes, le paddock est bien conçu et la logistique fonctionne vraiment bien. Les équipes ont déclaré que l’organisation était super et que tout c’était très bien passé. Les personnes derrière cet événement méritent beaucoup de respect – quand il est encouragé comme il se doit, le monde peut faire des choses merveilleuses 🙂

Formula One Russian GP Sochi 2014 En lire plus :La formule gagnante de Sotchi

À ma grande surprise, j’ai 49 ans !

Il arrive peut-être à la date prévue, mais mon 49ème anniversaire reste une surprise.

Après tout, c’est un jour important… et cela m’a inspiré des sentiments d’admiration et de confusion. Est-ce que ça veut vraiment dire que je vais avoir 50 ans ensuite ? Wouah ! Je suppose que je devrais commencer à m’y préparer. C’est un bon chiffre rond, mais étant donné ma profession, il serait plus approprié de compter en chiffres hexadécimaux. J’aurais soudainement de nouveau 31 ans – un nombre bien plus agréable. Peut-être qu’à partir de maintenant je devrais compter mon âge en chiffres hexadécimaux; je m’inquiéterais moins et les gens ne se sentiraient pas obligés de m’organiser un énorme 50ème anniversaire avant longtemps :).

Cette année, mon anniversaire fut assez exceptionnel – avec tous mes voyages, c’est la première fois que je le célébrais sur la route. Nous avons juste eu le temps d’organiser un petit diner avant d’embarquer et j’étais de retour sur la route.

Je pense que c’est tout pour le moment. Merci à tous pour vos bons vœux !

Kaspersky Lab fête ses 17 ans !

A la mi-juillet, on respecte toujours une tradition à KL : on organise la fête d’anniversaire de l’entreprise. Vendredi dernier c’était notre 17ème, ce qui nous laisse encore une année avant d’atteindre l’âge adulte ! C’est pour cela que cette année, on a opté pour un thème enfantin. Notre dernière année à être jeunes et innocents…

… Pourtant cette année, l’organisation des festivités était tout sauf enfantine. Tout s’est déroulé calmement et comme prévu. En fait, avec l’arrivée de l’été, chaque année c’est de mieux en mieux. Je vous assure, j’ai vraiment du mal à voir comment cette année pourrait s’améliorer. Mais je répète la même chose à chaque anniversaire. Pour en revenir à la tradition, les organisateurs étaient parmi les meilleurs :).

Kaspersky Lab Birthday Party

Kaspersky Lab Birthday PartyJ’imagine que juste un polo, un pull ou un sweat, ça n’aurait pas été suffisant 🙂

Kaspersky Lab Birthday Party En lire plus :Kaspersky Lab fête ses 17 ans !

Une célébration pour les enfants à KL

C’est vers la fin des années 1990 que le premier employé de Kaspersky Lab a eu son premier enfant. Mon toast au baptème de celui-ci fut quelque chose du genre : « Nous nous sommes enfin transformés en virus nous-mêmes – et avons commencé à nous multiplier ! »

Nous avons depuis encouragé nos employés à avoir plus d’enfants ! Plus on est de fous, plus on rit. Oui, nous aimons bien les enfants ici à KL. Il est d’ailleurs assez drôle de voir comment la situation a évolué : au début, chaque fois qu’un nouveau petit arrivait au monde, et nous nous réunissions non pas seulement pour le baptiser mais littéralement pour tremper toute la tête de la pauvre créature :). Quelques années plus tard, alors que la fréquence a augmenté considérablement, nous avons choisi d’offrir un cadeau sympa aux nouveaux parents. Ensuite, quand la fréquence de nouveau-né est passée de Hz à kHz, nous nous contentions d’apprendre la nouvelle autour d’un café. C’est dommage mais que pouvons-nous faire ? Nous avons une planète à sauver !

Je ne sais pas combien de petits nous avons eu à KL maintenant, mais nous en avons beaucoup. C’est dans cet esprit, ainsi qu’à l’occasion de la journée internationale de la protection des enfants en Russie (et dans bien d’autres pays) qui aura lieu au début du mois de juin, que nous avons organisé une énorme fête pour les enfants dans nos bureaux ! Près de 200 enfants de nos employés sont venus au travail avec leurs parents pour découvrir l’endroit où un de ses parents disparaît chaque jour de la semaine et pour jouer, peindre, manger, faire du trampoline, et bien d’autres choses.

KL Kid KLub En lire plus :Une célébration pour les enfants à KL