Étiquettes des archives : Chine

Bonnes nouvelles de Chine.

Bonjour tout le monde !

S’il y a bien une chose que j’ai apprise, c’est que la vie n’est pas figée, loin de là !

Alors que j’étais assis dans mon bureau à regarder la neige tombée par la fenêtre, pendant ce temps-là en Chine, dans la ville de Wuzhen, avait lieu comme chaque année la World Internet Conference (à laquelle j’avais assisté l’an dernier). Cette année, les organisateurs ont décidé de récompenser les meilleurs (selon eux) projets informatiques. Et devinez qui figurait parmi les vainqueurs ?!

Félicitations à tous les membres du projet ! Notre solution de protection pour les installations industrielles et les infrastructures critiques, KICS, a gagné le prix de « Réalisations scientifiques et technologiques d’Internet à travers le monde » ; aux côtés de Tesla, IBM Watson et Alibaba !

500 entreprises étaient en lice, et nous étions parmi les 15 lauréats, et le seul du domaine de la sécurité informatique.

Des barrages en veux-tu en voilà.

Yichang est une ville provinciale relativement petite (une « ville-préfecture ») dans la province du Hubei et compte plus de quatre millions d’habitants, et fait plusieurs fois la taille de Londres ! Elle est principalement connue pour son barrage des Trois-Gorges, dont je vous ai parlé hier. La vue que j’ai sur la ville depuis mon hôtel ressemble à ça :

Train chinois – un bel exploit.

Wuhan est une ville du centre de la Chine. Et j’ai tout de suite pensé à « waouh » en lisant sa description sur Wikipédia…

Il s’agit d’une « ville sous-provinciale », malgré sa grande taille et le fait qu’elle soit la capitale et le principal centre administratif de la province de Hubei.

La ville fait 8500 kilomètres carrés (5 fois plus que Londres !) et compte 10 millions d’habitants (presqu’autant qu’à Londres). Même s’il s’agit de la Chine, le taux et le volume de la construction à Wuhan sont impressionnants. Les nouveaux quartiers immenses ont poussé comme des champignons après la pluie…, en fait même plus que des arbres dans une forêt, puisque ce ne sont que des gratte-ciels. Pour l’instant, ces immeubles résidentiels sont encore vides, mais une fois qu’ils seront habités, j’imagine que la population dépassera aisément celle de Londres et sa périphérie. Voici une ville « sous-provinciale » de Chine faite pour vous, mes amis !

dsc02615-pano

En lire plus :Train chinois – un bel exploit.

UNE SUPER GRANDE CONFÉRENCE EN CHINE

Je viens d’assister à une conférence hautement intéressante, la World Internet Conference 2015 en Chine. Vous pouvez trouver plus d’infos sur la conférence sur Internet, si ça vous intéresse, mais je tiens à raconter ma propre histoire.

L’événement a eu lieu dans la ville historique de Wuzhen, qui a été totalement clôturée et isolée pour pouvoir recevoir des invités de haut rang, qui comprenaient des présidents, des premiers ministres et  le Président chinois Xi en personne. Je me suis endormi sur la route de Shanghai à Wuzhen, et je ne sais donc pas combien de cordons de sécurité nous avons passés. Les rues à l’intérieur de Wuzhen étaient vides, les nuages ont été dispersés (ou sont partis de leur plein gré, je ne sais pas…) Il faisait beau, mais froid, et les locaux adeptes de la chaleur étaient emmitouflés dans des manteaux et des écharpes.

La première journée de la conférence a été mortelle.

Elle a commencé à 8 h du matin et fini à 23 h 30.  » J’ai failli mourir  » (c). Cependant, j’ai fait la connaissance de personnes très intéressantes 🙂 et j’ai réalisé une annonce commerciale très importante.

Le deuxième jour, j’ai trouvé le temps de me balader en tant que touriste dans cet endroit remarquable. C’était très intéressant. Sur le web, Wuzhen est appelé  » La Venise chinoise « . Oui, le principe est le même qu’à Venise, avec les canaux, les ponts et les bateaux, mais avec une saveur chinoise et à bien plus petite échelle. On peut faire le tour de la vieille ville en 2 ou 3 heures à peine, et cela en prenant tout un tas de photos !

 

En lire plus :UNE SUPER GRANDE CONFÉRENCE EN CHINE

TOP 100 : LA CHINE

Alors, pourquoi la Chine (avec la Russie) a-t-elle un Top 100 à elle toute seule ? C’est très simple : la quantité de beautés naturelles uniques de ce pays est simplement hors catégories. Curieusement, peu d’entre elles sont connues en dehors des frontières.

Je ne sais pas très bien pourquoi. Ce que je sais, c’est que la Chine semble ne rien faire du tout pour attirer les étrangers. Mais ils n’en ont pas besoin ! Ils ont assez de travail à alimenter les centaines de millions de citoyens qui vivent déjà dans le pays. Cependant, certains endroits n’ont même pas de page sur Wikipédia, et pourtant, ils sont magnifiques ! On ne peut les connaître que par les histoires que racontent quelques touristes étrangers bizarres (bizarre !) qui tombent dessus pendant leurs voyages pionniers dans l’arrière-pays. Et j’ai l’honneur de vous annoncer que l’un de ces touristes bizarres (jusqu’à un certain point, il y a plein d’endroits du pays que je n’ai pas encore vus)… c’est moi !

Mais avant d’arriver à ces endroits chinois inconnus totalement exclusifs, laissez-moi vous faire découvrir quelques attractions chinoises très célèbres et renommées…

  1. La Grande Muraille de Chine

Il y a plusieurs générations, on m’a dit qu’il était possible de longer ce mur pendant plusieurs jours sans s’arrêter. Malheureusement, ce n’est plus possible de nos jours : l’heure est à l’autopréservation, et seule une petite section est ouverte aux visiteurs. Néanmoins, la visite vaut le détour, et pas seulement pour pouvoir le cocher sur votre liste de choses à voir : il n’y a pas d’autre mur comme celui-ci au monde. Il est uniformément unique.

SourceSource

info_ru_20 wiki_FR map_ru_20
gmaps
Photos
google

flickr

En lire plus :TOP 100 : LA CHINE

Visite touristique de Pékin

Il y a deux mois, je vous ai parlé des attractions touristiques de Pékin et dans ses environs : les temples de Pékin, le Palais d’été et la parade militaire.

En fait, il y a énormément de merveilles touristiques. Il y en a tellement que vous pourriez passer des semaines à en parler. D’accord, j’ai rarement plusieurs semaines de vacances (sauf quand nous parlons d’aller au Kamtchatka), mais j’arrive au moins à intercaler des visites touristiques entre des rendez-vous d’affaires. C’est exactement ce que j’ai fait récemment dans la capitale chinoise, où je suis passé pour la deuxième fois en quelques mois. J’ai eu la chance de découvrir des lieux très connus, ainsi que d’autres un peu moins célèbres. Voici ce le programme :

1. Le Temple du Ciel. Ce complexe de temples est d’une beauté époustouflante (il y a en effet plusieurs édifices à l’est). Il possède une taille grandiose (même selon les critères de Pékin), l’air y est facilement respirable et les promenades alentours sont très agréables. L’air est particulièrement propre quand le vent du nord souffle sur Pékin (ce qui est arrivé pendant notre séjour là-bas) et chasse toute la pollution et le brouillard de la ville, laissant un ciel bleu clair cristallin.


china-temple-of-heaven-1

china-temple-of-heaven-2

En lire plus :Visite touristique de Pékin

Décodage des tickets chinois

Salut les amis !

Pour une raison que j’ignore, j’ai tendance à conserver les badges donnés dans les conférences, ainsi que les tickets d’entrée des lieux touristiques que je visite dans le monde entier. Cette manie de tout garder devient un peu incontrôlable : j’ai une grosse boîte remplie de badges dans un coin de mon bureau, et elle commence à déborder.

Récemment, un journaliste du New York Times, à qui je donnais une interview, a réagi en résumant plus ou moins le problème : « QU’EST-CE QUE C’EST QUE ÇA ? », a-t-il demandé, l’air perplexe, en me désignant la boîte. 🙂 J’aurais besoin d’un peu plus de feng shui. Ce n’est pas comme si j’allais tous les regarder un jour (les photos sont bien plus pratiques pour se remémorer les voyages)… Mais je m’écarte du sujet, avant même d’avoir commencé !

Alors, pour commencer… Pendant mes dernières vacances sur le thème des lieux cachés de Chine, j’ai collecté quelques tickets d’entrée dans des parcs nationaux, des réserves naturelles, des lieux historiques et d’autres attractions touristiques.

A première vue, ces tickets n’ont rien de spécial, ce sont de simples bouts de papier ou de fines cartes. Mais, en y regardant de plus près…

post-29-0-05724300-1445867286

En lire plus :Décodage des tickets chinois

Parc de pandas

Mes dernières vacances en Chine se sont déroulées principalement dans la province du Sichuan (le Grand Bouddha de Leshan, le mont Emei, Huanglong et Jiuzhaigou). Selon le proverbe, « à Rome, fais comme les Romains « . D’après moi, « au Sichuan, fais comme les pandas » !

Curieusement, j’ai écrit énormément sur la Chine (ses montagnes, ses vallées, ses forêts, ses lacs, ses cascades, ses routes, ses aéroports, ses files d’attente, ses Bouddhas, sa météo), mais je suis resté remarquablement silencieux sur un symbole national, à savoir un animal adoré dans le monde entier ! Pour remédier à cette situation, voici donc un article consacré aux pandas chinois, où je vous dévoilerai tout sur le sujet.

En voici un, dans le Centre de recherche de Chengdu.

panda-changdu-china-1

Giant #panda is endangered species with ~3K of them living in the wild. Despite this animal is classified as a 'bear' its' diet consists almost exclusively of bamboo. Panda consumes up to 15kg of bamboo. Why so much? Because it digests if 17% of that amount. Because panda is still a bear // В мире в дикой природе осталось около 3 тыс. #панда Хотя эта животинка считается медведем, кушает она почти только бамбук. В день до 15 кг. Зачем так много? А потому что панда способна усваивать только 17% этой пищи. Медведь есть медведь! #ekinchina #China #Китай #Чэнгду #Chengdu

A photo posted by Eugene Kaspersky (@e_kaspersky) on

En lire plus :Parc de pandas

La vallée aux neuf villages

Prochaine étape dans mon itinéraire des lieux cachés de Chine : la vallée aux neuf villages, aussi appelée la réserve naturelle ou le parc national de Jiuzhaigou (九寨沟). C’est encore une autre merveille naturelle de la Chine.

On y trouve de nombreux lacs en cascades et chutes d’eau cristalline (bien que d’une couleur turquoise fluorescent !). Il y a aussi une forêt étrange d’arbres qui ont poussé horizontalement et qui se retrouvent sous cette même eau d’une couleur éclatante. C’est là un paysage montagneux des plus pittoresques. En automne, il y a un plus : le mélange de feuilles rouges, jaunes et orange. Oh mon giga-octet !

jiuzhaigou-china-1Il n’y a pas de filtre, non mais vraiment !

En lire plus :La vallée aux neuf villages

Huanglong, une valeur sûre

A une demi-heure en avion de la capitale pas si petite du Sichuan, à savoir Chengdu (14 millions d’habitants !), se trouve un autre chef d’œuvre de la beauté naturelle chinoise : Huanglong. En quelques mots, il s’agit d’une panoplie de lacs aux couleurs lumineuses et de cascades d’où coule une eau (calcaire) hautement minéralisée. C’était une description trop longue. Voici plutôt quelques photos :

huanglong-china-1

En lire plus :Huanglong, une valeur sûre