Un ascenseur sur Internet vs. Internet dans un ascenseur

J’ai une très bonne opinion du leader mondial Schindler, fabricant d’ascenseurs et d’escalators (La prochaine fois que vous prendrez ce moyen de transport, prêtez attention au logo du fabricant). De mon point de vue, cette entreprise mérite un profond respect et ses pratiques commerciales doivent être étudiées et prises en exemple. Cependant, lorsque je vois le stand de l’entreprise à une exposition, rempli de slogans comme celui-ci, ça me donne des frissons dans le dos, je commence à me sentir mal à l’aise concernant le monde qui m’entoure, et mon œil gauche commence à se contracter. Pourquoi ?

Il y avait trois slogans qui me posaient problème :

– Comment puis-je transformer mon ascenseur en natif numérique ?
– Qu’est-ce que fait votre ascenseur lorsque vous dormez ?
– Pouvez-vous trouver votre ascenseur en ligne ?

Si vous jetez un coup d’œil de plus près, vous pouvez les voir sur cette photo :

Ça n’a pas dû déranger grand monde, mais ça m’a un peu inquiété. Bien sûr, vous comprenez… Un ascenseur sur Internet n’est pas aussi dangereux qu’Internet dans un ascenseur ! Je vais en faire des cauchemars ce soir. Non, je ne suis pas en train d’essayer de vous faire peur. Et je ne veux pas que quelqu’un rêve d’ascenseurs !

L’exposition avait lieu à la Foire de Hanovre, la méga exposition annuelle des solutions industrielles. Elle est dédiée à l’automatisation, la fabrication, l’industrie de l’énergie, à toutes sortes de robots, aux pièces de rechange les plus rares et autres types de magie industrielle moderne.

En lire plus :Un ascenseur sur Internet vs. Internet dans un ascenseur

Vous allez adorer le cybersommet caribéen

Il y a longtemps, à l’époque préhistorique numérique, dans un monde où nous étions de simples bonsaïs parmi de grands arbres, nous avions donné une conférence annuelle à un cercle réduit d’experts les plus visionnaires en sécurité informatique. Nous avions baptisé cette conférence le Security Analyst Summit (SAS pour abréger) et depuis le début, nous voulions que ce soit le meilleur évènement du monde de sa catégorie. Et quand je dis meilleur, je me réfère aussi bien au contenu :

…Qu’à une ambiance décontractée et divertissante :

Et pour rendre le meilleur évènement encore plus marquant pour tous les participants, par tradition nous organisons le SAS dans un lieu où les conditions sont les plus invivables du monde. A savoir, près d’une plage où le climat est tropical :). Exemple :

En lire plus :Vous allez adorer le cybersommet caribéen

Faire la fête, danser, chanter… S’amuser tout simplement.

Une fois de plus, c’est déjà le dernier mois de l’année. La retenue d’eau qu’on voit depuis la fenêtre de mon bureau a gelé (des pêcheurs se sont assis dessus et leurs cannes ont fait des trous dans la glace épaisse), brrrrr, c’est glacial, ça va de soi. On entend le crépitement inquiétant des produits chimiques dégivrants sous les pieds et sous les roues, il y a des embouteillages qui semblent être plus longs que d’habitude, et il y a des jours où vous ne sortez pas le pied dehors en plein jour (le soleil se lève tard et se couche tôt). Côté affaires, décembre est aussi le mois pour faire les comptes, le bilan, l’état des lieux, pour finaliser des budgets et faire des plans pour le futur.

Donc oui, décembre peut un être un mois obscur, terne et ennuyeux. Pour nous, chez KL, il y a un évènement pour compenser tout ça. Il s’agit bien évidemment de notre fête annuelle de Noël/Nouvel An. Un évènement qui rassemble près de 2500 employés de Kaspersky Lab partout dans le monde, pour ceux qui aiment faire la fête, lâchent leurs cheveux et s’embrassent sous le gui etc. Cette année, l’évènement a eu lieu vendredi dernier.

En lire plus :Faire la fête, danser, chanter… S’amuser tout simplement.

Kaspersky Lab fête ses 19 ans !

Vendredi 15 juillet à Moscou fut de loin l’un des meilleurs jours de l’année 2016, un temps ensoleillé, une légère brise, et pas une goutte de pluie. Il semblerait que Dieu était avec nous pour célébrer le 19ème anniversaire de Kaspersky Lab, où plus de 2000 membres de KL venant du monde entier se sont réunis pour la faire la fête !

Ça fait un peu bizarre de fêter l’anniversaire d’une « entreprise ». On n’arrêtait pas d’entendre les gens se dire entre eux tout au long de la journée :

« Hé ! Joyeux anniversaire ! »

« Bon anniversaire à vous aussi ! »

birthday_1

En lire plus :Kaspersky Lab fête ses 19 ans !

Du 3ème au 5ème jour : Etoiles + Musique = Starmus.

Le festival Starmus continue, pour 3 jours de plus ! Eh oui, cinq jours entiers pour une unique et même conférence à laquelle j’étais présent à (presque) toutes les présentations (des trois premiers jours) : une première pour moi.

J’ai regroupé ces trois derniers jours dans un même post, pensant que cinq articles auraient fait un peu beaucoup pour une seule conférence… De toute façon, les trois derniers jours étaient un peu moins éblouissants intergalaticquement parlant que les deux premiers. Il y a eu cependant quelques moments agréables, y compris la participation de célébrités, telles que :

Stephen Hawking.

Cet homme ingénieux mérite bien une présentation. Il a commencé par nous raconter une brève histoire de son temps sa vie. Bien entendu, vous pouvez en lire davantage sur Wikipedia, mais c’est toujours mieux de l’entendre d’une source sûre. La source en question provient des logiciels qui l’aident à mettre les bons mots sur ses phrases. Ces mots synthétisés combinés à la sono ont vraiment fait bonne impression. Quel homme ! Une personnalité incroyable ! Respect.

Starmus_1

En lire plus :Du 3ème au 5ème jour : Etoiles + Musique = Starmus.

Starmus – 2ème jour : les remarquables anneaux de Saturne et la formidable mémoire des rats.

Starmus est une conférence stellaire impressionnante ! Je crois que je ne m’étais jamais rendu à un évènement auparavant où j’ai assisté à chaque présentation, du début à la fin, jusqu’à ce jour où j’ai changé la donne avec Starmus (bon d’accord presque). C’était totalement intéressant, plein de vie, captivant, stimulant. En résumé : des sujets hors du commun, comme venus d’ailleurs.

C’est parti. Voici mon court résumé de tous les discours du 2ème jour :

Brian Schmidt.

Astrophysicien américano-australien. Prix Nobel de physique en 2011. Il a présenté une réflexion sur la matière noire, considérant qu’elle constitue une grande proportion de l’Univers, mais qu’on ne peut ni la distinguer à l’œil nu, même d’une personne expérimentée, ni à l’aide d’un micro-/télescope. Il nous a également parlé de l’énergie sombre (on dirait le nom d’un sous-genre de techno), qui même si on ne peut pas la voir du tout, est supposée « imprégner tout l’espace » ! (Merci Wiki).

Les galaxies tournent, l’Univers s’étend : c’est comme s’il y avait une matière et une énergie noires (inconnues) en jeu. Bien qu’on ne puisse pas les voir, elles constitueraient 95% de l’Univers ! Autrement dit, tout ce qu’on peut distinguer autour de nous ne représente que 5% de ce qu’il y a vraiment, 5% de la matière et de l’énergie de l’Univers. HEIN ?!?!!

En lire plus :Starmus – 2ème jour : les remarquables anneaux de Saturne et la formidable mémoire des rats.

Starmus – 1er jour : Un Big Bang pour le cerveau !

Hola les amis !

Je suis toujours à Tenerife, aujourd’hui au Festival Starmus. Inhabituel, il se distingue des autres en combinant l’astrophysique, la physique fondamentale et la musique. Jamais entendu parler ? Eh bien, je n’y étais jamais allé auparavant, jusqu’à cette année. C’est l’occasion pour moi de vous en parler !

DSC08725

En résumé, il s’agit d’une conférence où les scientifiques les plus talentueux et les plus prestigieux du monde entier présentent des discours formels mais aussi de façon plus informelle dans les coulisses, à propos des étoiles, du cosmos et du microcosme et bien d’autres choses encore, pour lesquelles ils ont consacré leurs vies.

En parlant de grands noms : Stephen Hawking, est sans doute la plus importante star mondiale de la science, un physicien-cosmologiste qui a donné son nom à des théories scientifiques, et qui a inspiré Brian May, le guitariste de Queen, qui est aussi astrophysicien ; Brian Eno, le pionnier de la musique ambient, membre de Roxy Music, producteur de U2, l’astronaute Alexey Leonov, héro de l’URSS et premier homme à avoir marché sur la lune ; et j’en passe…

En lire plus :Starmus – 1er jour : Un Big Bang pour le cerveau !

Jouer au snooker avec le grand vainqueur.

Je considère que le snooker est… le plus progressif de tous les billards. Le plus plaisant et captivant à regarder également. Pour être un excellent joueur, il faut garder son calme, avoir une précision de tireur d’élite, et des connaissances stratégiques. Vous ignorez les règles ? Elles se trouvent juste ici.

Comme je vous le disais hier, nous étions dernièrement aux Riga Masters où j’ai eu l’honneur de remettre la coupe au vainqueur, celle-ci :

snooker-kaspersky-riga-masters-1

Le début de la finale…
En lire plus :Jouer au snooker avec le grand vainqueur.

Cabriolet catalan.

Ouf. Encore une conférence régionale des partenaires qui se termine pour de bon. Nous en avons pas mal tous les ans : celle de l’Amérique du Nord (cette année à Cancún), de l’Amérique Latine (récemment en Bolivie, à laquelle je n’ai malheureusement pu assister) et de l’APAC (la semaine dernière au Vietnam). Il existe aussi une conférence des « marchés émergents », celle qui vient tout juste de s’achever à Barcelone et qui regroupe l’Amérique Latine (eh oui, ils ont de la chance, ils ont le droit à deux conférences par an), l’Europe de l’Est, le Moyen-Orient et l’Afrique.

Il s’agissait du même refrain que celui de d’habitude : réunions, présentations, discours, négociations etc. : ça c’est la partie formelle. Ensuite il y a eu l’informelle plus agréable : un dîner de gala, cette fois-ci au musée maritime de Barcelone. Un super endroit pour un super souper :).

En lire plus :Cabriolet catalan.

LEVER DU JOUR À CANCUN.

La saison 2016 bat son plein, les évènements d’été et d’hiver s’enchaînent les uns après les autres sans relâche. Nous venons de terminer notre conférence annuelle nord-américaine des partenaires.

Elle ressemblait à celles de d’habitude. Présentations, meetings, réunions, produits-technologies-services, stratégies, promotion, problèmes, opportunités, idées. Déjeuner, divertissement, réseautage. Deux jours complets. Je suis arrivé, j’ai assisté à des réunions et me suis mis à travailler.

cancun-mexico-partner-conference-1

Pratiquement depuis le lever du jour jusqu’au suivant :). En parlant de lever du jour, les lumières du soleil étaient resplendissantes :

#Cancun sunrise #Mexico // Ох уж эти канкунские рассветы!

A photo posted by Eugene Kaspersky (@e_kaspersky) on


En lire plus :LEVER DU JOUR À CANCUN.