Archives mensuelles : décembre 2013

Le brouillard en Espagne reste principalement dans la plaine

Deux super-voitures de la Scuderia (une Challenge et une GT3) + un circuit d’Aragon à Alcañiz en Espagne + un brouillard plus épais que la semoule de la cantine de l’école = tragédie.

Vous conduisez dans un modèle de voiture exquis, mais la pédale reste loin du plancher. La visibilité n’est que de quelques mètres et vous essayez de conduire à une vitesse acceptable. Ou plutôt, vous aimeriez. Mais vous n’êtes pas assez fou pour ça… donc, comme je l’ai dit… c’est une tragédie.

alcaniz-aragon-track-1 En lire plus :Le brouillard en Espagne reste principalement dans la plaine

Un temps très agréable à Rome et Noël à Maranello

Ciao à tous !

Voici les deux lieux italiens que j’ai visités lors de mon récent Trans-Europe Express 2013.

Lieu nº1 : Au cœur de la ville éternelle

Nous sommes passés voir un de nos partenaires à Rome, dont les bureaux sont très bien situés, dans un bâtiment au cœur du centre ville.  La vue panoramique au sommet du bâtiment était tout juste incroyable – comme vous pouvez l’imaginer. Cela m’a fait me demander comment ces gars pouvaient réussir à travailler ici. Hummm, je suppose que vous ne pouvez pas rester à admirer la vue pendant des jours… mais pendant des heures ça me paraît tout à fait possible ! Ma conclusion : si les terrasses sur les toits n’étaient pas recouvertes de ces pigeons ennuyeux, je donnerais un 10/10 à cet endroit.

It's (always) sunny in Rome En lire plus :Un temps très agréable à Rome et Noël à Maranello

Flickr photostream

Instagram

Brouillard suisse

« Ce monde est un désert qui est un cercle.

Le paradis est fermé et l’enfer est vide. »

– Octavio Paz, Elegía interrumpida, milieu du 20ème du siècle

Je me suis souvenu des lignes de ce grand poète mexicain (bien qu’elles ne soient pas si connues) récemment lors de mon dernier voyage – en traversant la Suisse en voiture. Je dois dire que je ne m’attendais pas à ce que la saison basse soit si basse là-bas. L’endroit était quasiment désert et tous les hôtels étaient pratiquement vides aussi. Mais bien sûr, l’été est un souvenir lointain et ni Noël ni la période des sports d’hiver n’ont officiellement commencé…

Et pour rendre l’endroit encore plus désolé, un épais brouillard s’était formé…

Not a horror movieVibrant

En lire plus :Brouillard suisse

Insérez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog

10 conseils pour combattre les trolls de brevet

Dernièrement et de plus en plus – particulièrement depuis notre très médiatisé triomphe au tribunal contre un troll de brevet – on ne cesse de me demander des conseils sur comment combattre ces parasites. Donc… les voici : nos 10 meilleurs conseils pour combattre et gagner la lutte contre ces sangsues.

Premièrement, vos applaudissements pour l’équipe de KL derrière ces conseils (et notre combat contre les trolls de brevet) :

  • Nadya Kashchenko, Conseillère en chef pour la propriété intellectuelle
  • Dmitry Polyakov, Directeur de la protection et de la défense de la propriété intellectuelle
  • Nikolay Borovikov, Directeur de la recherche et de l’analyse de la propriété intellectuelle
  • Sergey Vasilyev, conseiller juridique senior pour la propriété intellectuelle

Au cours des années et à partir de nos nombreuses batailles contre ces piranhas dans différents pays, nous en sommes venus à un certain nombre de conclusions. Bien évidemment, chaque pays a ses propres caractéristiques économiques et sociopolitiques et sa propre législation sur les brevets, mais ils disent presque tous la même chose sur le trollisme – à quelques différences après. Afin de rester clair et pour des raisons pratiques, je parlerai ici de l’environnement des brevets américain, car c’est là-bas que le trollisme est le plus incontrôlable et le plus problématique pour les sociétés innovatrices.

En lire plus :10 conseils pour combattre les trolls de brevet

Inventeurs et inventions

Comme les événements récents l’ont confirmé – nous sommes très actifs dans le monde des brevets.

Nos boîtes mails continuent de se remplir de toutes sortes d’e-mails – aussi bien positifs que négatifs et aussi intéressants qu’insipides – sur des revendications de brevets et autres inventions assorties…

… Ce qui m’a poussé à penser…

… Et ce qui m’a poussé à effectuer une recherche sur les prédictions bizarres et merveilleuses (et complètement fausses) des « experts » concernant les nouvelles idées, les inventions et les grands changements à travers les siècles.

Voici une intéressante liste de 20 absurdités extrêmement bizarres que j’ai trouvé sur Internet; je suis certain que cela vous fera froncer les sourcils au moins une fois ou deux, et certaines vous feront peut-être même rire :

1. « La chute de pierres venues du ciel est physiquement impossible. » – Académie des Sciences de Paris à propos des météorites, 1772

2. « Dans le futur, les ordinateurs pèseront plus de 1,5 tonne. » – Popular Mechanics, 1949

3. « Je pense qu’il y a un marché mondial pour quelque chose comme cinq ordinateurs. » – Thomas Watson, PDG de IBM, 1943

4. « J’ai parcouru ce pays en long et en large, j’ai parlé avec les meilleurs, et je peux vous assurer que le traitement des données est une tendance qui ne passera pas l’année. » – Éditeur, Business Books, Prentice Hall, 1957

5. « Mais… à quoi ça sert ? » – Ingénieur, Advanced Computing Systems Division chez IBM, 1968, à propos des micropuces.

6. « Il n’y a aucune raison valable pour que quiconque aie envie d’avoir un ordinateur chez lui. » – Ken Olsen, directeur de Digital Equipment Corp., 1997.

7. « Ce « téléphone » a trop de défauts pour qu’il puisse un jour être considéré comme un outil de communication. Cet appareil n’a aucune valeur à nos yeux. » – Mémo interne de Western Union, 1876.

8. « La boîte à musique sans fil n’a aucune valeur commerciale. Qui paierait pour un message qui n’est envoyé à personne en particulier ? » – Les associés de David Sarnoff en réponse à ses demandes d’investir dans la radio dans les années 20.

9. « Le concept est intéressant et bien formulé, mais pour obtenir une meilleure note qu’un « C », l’idée doit être réalisable. » – Un professeur de l’université de Yale en réponse à l’étude de Fred Smith qui proposait un service de livraison de nuit. (Smith créera plus tard la Federal Express Corp.)

10. « Qui pourrait bien avoir envie d’entendre les acteurs parler ? » – H.M. Warner, Warner Brothers, 1927

11. « Nous n’aimons pas leur son et la guitare sera bientôt démodée. » – Decca Recording Co. refusant de signer un contrat aux Beatles, 1962 (celle-ci m’a bien fait rire).

12. « Les machines volantes plus lourdes que l’air sont impossibles. » – William Thomson, Lord Kelvin, scientifiques britanniques, 1899

13. « Ce professeur Goddard malgré sa « chaire » à Clark College et le soutien de l’Institut Smithsonian ne connaît pas la relation entre action et réaction, et du besoin d’avoir quelque chose de plus consistant que le vide contre lequel s’appuyer, c’est tout simplement absurde. En réalité, il semble lui manquer les connaissances enseignées tous les jours au lycée. » – Éditorial du New York Times publié en 1921 sur le travail révolutionnaire de Robert Goddard sur les fusées. La remarque a finalement été retirée dans le numéro du 17 juillet 1969.

14. « Forer des puits de pétrole ? Vous voulez dire creuser dans le sol pour essayer de trouver du pétrole ? Vous êtes fou ! » – Des travailleurs à qui Edwin L. Drake s’était adressé pour son projet de puits de pétrole en 1859.

15. « Les avions sont des jouets intéressants mais ils n’ont aucune valeur militaire. » – Le maréchal Foch, professeur de stratégie à l’école supérieure de guerre, 1911.

16. « Tout ce qui peut être inventé a déjà été inventé. » – Attribué à Charles H. Duell, Commissaire à l’U.S. Office of Patents, 1899

17. « La théorie de Louis Pasteur sur les germes est une fiction ridicule. » – Pierre Pachet, professeur de physiologie à Toulouse, 1872

18. « L’abdomen, la poitrine et le cerveau sont à jamais interdits à l’intrusion de la connaissance et de la chirurgie humaine. » – Sir John Eric Ericksen, chirurgien britannique, chirurgien personnel de la reine Victoria, 1873

19. « 640K. ce devrait être assez pour tout le monde. » – Bill Gates, 1981

20. « 100 millions de dollars est bien trop pour Microsoft. » – IBM, 1982

Comme c’est devenue une coutume, je terminerai avec une autre énigme :

Une corde est tendue autour de l’Équateur. Elle est coupée à un point et on ajoute une section d’un mètre à sa longueur actuelle. Si cette corde pouvait magiquement flotter dans l’air afin qu’elle soit complètement tendue (comme elle l’était avant), à quelle distance flotterait au dessus de la terre ?

De la neige… je suis de retour à la maison !

En fin de compte, mon tour du monde s’est avéré plutôt mouvementé et rempli d’étapes diverses :

Moscou – DublinAbou DhabiCanberra et SydneySingapourAustin (via NYC et Dulles) – Riyad – Tokyo/Osaka/Tokyo – et maintenant : à la maison !

Pour dire la vérité, ce parcours s’est avéré être assez tendu, avec un emploi du temps serré pour effectuer une quantité importante de travail et peu de temps pour se détendre et jouer les touristes. Pour être honnête, c’était assez fatiguant et je suis maintenant très fatigué. Je suis exténué, vidé, mort, K.O., … En marchant vers ma porte d’embarquement à l’aéroport de Narita à Tokyo, je me suis presque endormi dans l’escalator :).

Notes :

Parmi les programmes et les films disponibles sur l’écran à l’arrière du siège devant moi, j’opte souvent pour la carte du vol. C’est un peu comme le cricket : pas grand chose ne se passe, tout se passe à une vitesse d’escargot, mais si vous êtes du genre à vouloir vous détendre, c’est l’option faite pour vous.

Tokyo-MoscowCricket aérien

En lire plus :De la neige… je suis de retour à la maison !

Saisons et paysages japonais

« Un temps de mélancolie, si plaisant au regard. »

Alexandre Pouchkine, Automne, 1833.

Cet extrait de poésie me vient à l’esprit chaque fois que je regarde une scène automnale multicolore, et c’est ce que j’ai fait au pays du soleil levant récemment.

Ashinoko Lake

Fall in Osaka

J’ai perdu le compte du nombre de fois que je suis allé au Japon. 15, 20, 25 fois ? Quelque chose du genre. La première fois c’était en 2004 pour la conférence AVAR et les voyages se sont faits de plus en plus fréquents depuis – jusqu’à 3 fois par an maintenant. Je ne m’en plains pas – le Japon est un de mes pays préférés, si ce n’est mon préféré. Néanmoins, je suis toujours allé au Japon au printemps, en été ou en hiver mais jamais en automne. Mais les deux « meilleures » saisons au Japon sont le printemps (pour les cerisiers en fleur) et l’automne (pour les feuilles d’automne qui tombent sur le sol). Donc (enfin!), je m’y suis rendu en novembre – pour admirer la beauté des paysages japonais et ses nuances de jaune, vert et marron ! En lire plus :Saisons et paysages japonais

Tours du monde et décalages horaires

Il y a quelques jours, j’ai pris un vol Cathay Pacific de la capitale de l’Arabie Saoudite, Riyad via Abou Dabi et Hong Kong, direction le Japon. À Abou Dabi, j’ai réalisé que j’étais déjà là il y a à peine 3 semaines pour le Grand Prix de Formule 1 ! Donc oui, j’ai encore une fois réussi à faire un tour du monde : DublinAbou DabiCanberra (et Sydney) – SingapourAustin – Riyad – Abou Dabi. Un tour complet et deux traversées de l’Équateur.

Qu’est-ce qui vous saute à l’esprit pendant ce marathon international ?

Premièrement, l’Arabie Saoudite est un pays extrêmement sec – et ce, dans plusieurs sens du terme. Si vous buvez de l’alcool ici, c’est la flagellation avec un bâton et une amende, et de la prison. Mais vous aurez du mal à boire ici, nous n’avons absolument trouvé AUCUN liquide plus fort que du café ou du yahourt. Même dans le Ritz-Carlton.

Curieusement, peu importe la compagnie aérienne, là haut dans l’espace aérien de l’Arabie Saoudite, il n’est pas possible de boire non plus ! Même pas une goutte ! En volant avec Saudi Arabian Airlines – eh, bien on s’y attendait. Mais avec Cathay, nous avons dû attendre d’arriver dans l’espace aérien des Émirates arabes unis ! Pas que je voulais absolument un verre, bien évidemment, mais un petit remontant aurait été sympa.

Je veux mentionner ici une autre singularité de ces tours du monde en avion.

Ils existent sous deux formes : vers l’ouest (en suivant le soleil) ou vers l’est (vers le soleil).

Ceux vers l’ouest sont bien plus simples et bien plus agréables que ceux vers l’est. Vous perdez des heures, donc le sommeil arrive plus tard (encore mieux – beaucoup plus tard), et donc le matin vous vous levez également plus tard. Donc si vous volez de Moscou à, disons, Boston, lorsqu’il est 21 heures à Boston, à Moscou il est six heures du matin le jour suivant, bien après votre heure de coucher habituelle ! Ce coucher à 21 heures à Boston est donc facile car pour vous il est 6 heures du matin. Le seul problème est que vous vous réveillez souvent très tôt le matin suivant (heure locale) – vers 4 heures du matin. (Combien de fois ai-je fait la queue derrière le panneau « S’il vous plait attendez d’être assis » pour le petit déjeuner à 6 heures du matin après avoir parcouru les couloirs et les environs pendant déjà des heures !)

D’un autre côté, avec les tours du monde vers l’est c’est tout le contraire. Le décalage horaire est beaucoup plus difficile à supporter. Vous voulez dormir tout le temps, mais aller dormir sans prendre de médicament est quasiment impossible. Vous êtes comme une zombie ! Pour sortir de cette condition, il n’y a qu’une option – essayer de vous coucher pendant la journée et dormir 12 heures. Ou plutôt 14 heures. Mais hélas, cela ne fonctionne pas toujours : soit votre horloge interne refuse complètement (un indice : la mélatonine), soit un emploi du temps chargé ou des hôtes très accueillants vous en empêchent !

C’est tout pour aujourd’hui les amis. Je vais me reposer. Bonne nuit, faites de beaux rêves, et dormez bien !

Pour ceux qui ne peuvent pas dormir, un petit casse-tête pour vous :

100 kilos de concombres sont composés de 99% d’eau. Après qu’ils aient réduit, il reste 98% d’eau. Quelle est le poids des concombres après avoir réduit ?