Étiquettes des archives : voyages

Top 100 des lieux à visiter dans le monde – version 2015 : Introduction

Bonjour tout le monde !

Beaucoup d’entre vous se sont sûrement rendu compte que je voyage énormément dans le monde entier. La plupart du temps, ce sont pour des raisons professionnelles (des meetings, des conférences, des discours, etc.). Néanmoins, j’essaie de garder toujours un peu de temps libre afin de visiter les endroits à proximité qui m’attirent. Parfois, j’ai juste le temps de prendre une photo, puis je repars. D’autres fois, je peux étudier de plus près de superbes phénomènes naturels ou historiques.

Quand je vois toutes les merveilles du monde, je pense souvent : « tout le monde devrait voir ça ». Puis, naturellement, je me demande : « qu’est-ce qu’il y d’autre à voir dans ce monde ? » Quels sont les lieux les plus intéressants et les plus impressionnants de la planète ? Il y a de nombreuses années, on m’a donné un « Top 100 des plus beaux lieux du monde », ou quelque chose comme ça. À peu près au même moment, j’étais aussi en train de regarder une émission à la télévision qui s’intitulait « Le Top 20 des lieux à voir avant de mourir » (ou, encore une fois, quelque chose comme ça).

Après avoir vu les deux, la première chose qui m’est passée par la tête a été : « ces listes ne sont pas correctes ». Il m’est venu à l’esprit que les auteurs ou les responsables de la programmation n’avaient pas vraiment vu tant de choses que ça dans le monde, et qu’ils étaient encore moins qualifiés pour écrire des listes sur les meilleurs endroits. C’est à ce moment-là que j’ai décidé d’intervenir directement et de proposer ma propre liste sur « les lieux les meilleurs et les plus intéressants à voir dans le monde entier, qui méritent d’être visiter un jour, si vous avez du temps et de l’argent à dépenser » (ou quelque chose comme ça).

Nouvelle-ZélandeNouvelle-Zélande

Le volcan Tolbatchik en éruption au KamtchatkaLe volcan Tolbatchik en éruption au Kamtchatka

L'île Ushishir (les îles Kouriles)L’île Ushishir (les îles Kouriles)

La « première édition » de mon Top 100 est sortie en décembre 2011 (la version électronique du livre se trouve ici). Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts, j’ai pris de nombreux avions et visité des dizaines de nouveaux lieux. Par conséquent, j’ai dû apporter à ma liste d’importantes modifications (qui sont, encore pour le moment, dans ma tête), et cela pour le meilleur, évidemment ! Maintenant, le temps est venu pour moi de faire toutes les modifications nécessaires et de soumettre de nouveau ma liste pour le plaisir de lire des voyageurs expérimentés, des touristes de passage ou tout simplement de toutes les personnes curieuses qui suivent mon blog.

Ce Top 100 est constitué des lieux les plus beaux, les plus insolites et les plus mystérieux, créés soit par la nature, soit par l’homme, et parfois par les deux. Nous parcourons le monde entier, en partant d’Amérique du Nord jusqu’au Kamchatka, ainsi que du Pôle Nord jusqu’à la Nouvelle-Zélande.

En lire plus :Top 100 des lieux à visiter dans le monde – version 2015 : Introduction

VOYAGE AU KIMBERLEY, EN AUSTRALIE – 7E PARTIE

Comme je vous l’avais annoncé dans mon article précédent, je vais maintenant parler rapidement de tout ce que nous n’avons pas vu au Kimberley, mais qui nous attirait vraiment.

Le Kimberley est une région gigantesque et il est simplement impossible de tout voir en trois jours (un long week-end). Néanmoins, on m’a assuré que nous en avions vu les meilleurs coins. De plus, nous avons atteint un autre objectif important : à présent, je sais où, quand et surtout comment découvrir la beauté naturelle de cet endroit. Par conséquent, les idées suivantes devraient être prises en compte pour établir un plan d’action des prochaines visites.

Voici quelques conseils sur la meilleure manière d’organiser et de planifier des vacances touristiques au Kimberley, en Australie :

  • Meilleure saison pour le tourisme : entre avril et mai, juste après la saison des pluies. De cette manière, vous pouvez admirer les cascades pendant la meilleure période et en profiter pleinement.
  • Organisation précise du voyage : au moment de la pleine lune ou de la nouvelle lune, afin de voir les marées sous leur meilleur jour (elles seront à leur point le plus extrême).
  • Prévoir un ou deux jours d’excursion, en avion ou en autocar. De cette manière, vous pouvez découvrir tous les points de vue dont j’ai parlé et dont j’ai posté des photos dans les articles 1 à 6 sur le Kimberley.
  • Louer un bateau pendant une dizaine de jours (de préférence avec un hélicoptère, ou trouver un arrangement avec une entreprise locale d’hélicoptères).
  • Naviguer de Broome à Wyndham (ou à proximité – là où on peut amarrer le bateau) de façon à découvrir toute la beauté des côtes.

Parmi les plus beaux lieux du littoral figurent :

1. King Cascade, qui se trouve quelque part sur cette rivière. (Étonnamment, Internet n’a pas grand-chose à dire à propos de ce lieu.) Ces cascades se situent à environ 200 km (à vol d’oiseau) en direction du nord-est des Horizontal Falls. Les quelques photos qu’on peut dénicher sur Internet se trouvent ici.

SourceSource

En lire plus :VOYAGE AU KIMBERLEY, EN AUSTRALIE – 7E PARTIE

Flickr photostream

Instagram

VOYAGE AU KIMBERLEY, EN AUSTRALIE – 6E PARTIE

Bonjour tout le monde !

Et voici l’avant-dernier article d’un grand carnet de voyage sur l’Australie…

Pour notre dernière journée complète dans la région, après nos aventures matinales et notre déjeuner, le temps était venu de faire du shopping thérapeutique !

Evidemment, ce n’est pas à prendre au sens traditionnel du terme, lorsque l’on se promène dans un centre commercial et que l’on se soumet inévitablement à la tentation de la nourriture, car il n’y a pas de centre commercial au Kimberley. Non, on y trouve un type de shopping très précis, comprenant un seul produit. Pouvez-vous deviner de quoi il s’agit ?

Messieurs, je vous recommande de procéder à ce type de shopping sans votre femme, votre petite amie ou votre fille, ou encore sans carte de crédit ou argent liquide. De préférence, sans rien ni personne ! Effectivement, le produit dont il est question ici n’est pas bon marché….

Ce produit est… la perle ! Les perles sont produites industriellement au Cap Leveque.

Voici le déroulement de la perliculture :

Les locaux récupèrent des coquilles d’huîtres, ils y introduisent un corps étranger (j’ai oublié de quoi il est composé), puis ils placent les coquilles dans des cages en filet et les remettent dans la mer. Quelques années plus tard, ils ouvrent les coquilles pour y trouver des perles !

Le mollusque qui reste dans les coquilles sert à nourrir les touristes affamés… Une fois que les touristes ont terminé de déguster les huîtres, les coquilles qui ont été minutieusement nettoyées leurs sont vendues. Belle petite parenthèse ! 🙂

Regardez ces photos sur la perliculture :

australia-pearl-1

En lire plus :VOYAGE AU KIMBERLEY, EN AUSTRALIE – 6E PARTIE

Insérez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog

Voyage au Kimberley, en Australie – 5e partie

Il est temps de laisser dernière nous tout ce qui est sous-terrain pour découvrir tout ce qui est à l’air libre : les plus belles sections du littoral qui, d’après ce que l’on nous a dit, constituent tout le charme des côtes du Kimberley. Depuis Broome (la « capitale » de la région et, si vous aviez raté l’information plus tôt, également notre quartier général), la partie la plus proche et la plus magnifique des côtes océaniques se trouve dans l’archipel du Boucanier, situé à seulement 250 km.

Quel endroit ! Un nombre incalculable d’îles, d’îlots, de falaises, de détroits, de baies, ainsi qu’un océan tropical d’une couleur quasi-turquoise et un horizon incroyable. D’après l’article de Wikipédia (en anglais), il y a plus de 800 îles dans cette région. Mais je ne comprends pas avec quelle précision elles peuvent être comptées : à marée basse, de petits îlots émergent, alors qu’à marée haute, ils disparaissent de nouveau…
kimberley-australia-1

kimberley-australia-2

En lire plus :Voyage au Kimberley, en Australie – 5e partie

VOYAGE AU KIMBERLEY, EN AUSTRALIE – 4E PARTIE

Bonjour tout le monde !

Me revoici en Australie…

La prochaine destination de notre voyage dans le nord-ouest de l’Australie est le Tunnel Creek National Park, à environ une demi-heure de route de Windjana Gorge.

Le Tunnel Creek traverse une grotte naturelle taillée dans une roche calcaire qui, durant la période du Dévonien, formait un récif sous l’océan. Les touristes se promènent naturellement dans ce tunnel, et c’est aussi ce que nous avons fait. Petite astuce : c’est une bonne idée de prendre avec vous des bottes en caoutchouc. Vous comprendrez pourquoi :

kimberley-australia-1

kimberley-australia-2

En lire plus :VOYAGE AU KIMBERLEY, EN AUSTRALIE – 4E PARTIE

Voyage au Kimberley, en Australie – 3e partie

Bonjour tout le monde !

Après notre première excursion dans le coin merveilleux (et enchanteur) du Kimberley, il était grand temps que nous nous dirigions vers le centre de la région où règne une chaleur infernale : la savane et le Grand Désert de sable. Là aussi, il y avait beaucoup de choses à voir…

A présent, si vous deviez vous rendre à environ 300 km à l’est de Broome et si, pour une raison ou pour une autre, vous vous retrouviez pendant la saison sèche sans moyen de transport ni téléphone satellite, alors vous ne survivriez sûrement pas. Deux ou trois semaines plus tard, votre corps en décomposition serait peut-être découvert, ou bien aurait déjà disparu après que des termites et d’autres bêtes affamées s’en seraient repus. En effet, cet endroit est… une savane magnifiquement aride, littéralement désolée, complètement déserte et coupée du monde, qui s’étend sur des milliers de kilomètres à la ronde.

Hmmm, ce paragraphe était un peu trop macabre et imagé. Laissez-moi recommencer.

Si vous deviez vous rendre à environ 300 km à l’est de Broome, en étant accompagné d’un guide de confiance et en disposant de moyens de transport et de communication sûrs, vous vous trouveriez alors certainement dans le très intéressant Parc national de Windjana Gorge (situé ici). Apparemment, si on peut en croire les panneaux d’information touristique et historique, le littoral se trouvait ici durant la période du Dévonien (lorsque les amphibiens sont apparus) et les vagues de l’océan venaient se briser contre une barrière de corail immense qui s’était formée…

(Hmmm, encore trop de verbiage. Je vais devoir recommencer en allant droit au but.)

… Quoi qu’il en soit, l’océan s’est ensuite retiré de cette zone, révélant ainsi la barrière de corail, qui est à présent une formation rocheuse terrestre. C’est la délimitation que vous voyez sur la photo suivante, qui traverse de manière incongrue la savane australienne ensoleillée.

australia-kimberley-1

australia-kimberley-2

En lire plus :Voyage au Kimberley, en Australie – 3e partie

Hiver australien, été écossais.

Quelles sont les différences entre un hiver australien froid et un été écossais chaud ?

Il y en a plusieurs, mais les principales sont les suivantes : tout d’abord, en Écosse – du moins du côté Est où nous étions la semaine dernière – nous ne pouvons pas voir de palmiers par la fenêtre. Ensuite, le soleil se déplace ici très lentement et dans la direction opposée : il fait nuit vers 22 heures et jour vers 4 ou 5 heures. C’est normal, puisque l’Ecosse se situe sur une latitude de 56 degrés nord !

Trêve de mondanité ! Nous voici à St Andrews, en Ecosse, au Royaume-Uni, où le temps est ensoleillé !
scotland-1

scotland-2

Un terrain vert et agréable. Mince, c'est en Angleterre ! Un terrain vert et agréable. Mince, c’est en Angleterre !

En lire plus :Hiver australien, été écossais.

DECOUVERTES INEXPLICABLES ET INNATTENDUES.

Quelles sont les chances pour que l’Enfer gèle un jour ? Très minces, en effet.

Cependant, je pensais qu’il y avait aussi peu de chance de voir une voiture immatriculée « 41 », c’est-à-dire provenant du Kamtchatka (péninsule située tout à l’est de la Russie, près du Japon) sur les routes pavées de la région de Kaliningrad – soit tout au bout du pays le plus long du monde, divisé en une douzaine de fuseaux horaires. Mais j’avais manifestement tort. Parfois, des choses incompréhensibles et inattendues se produisent…

« 41 » doit être en cavale

Un jour, j’ai vu des motos immatriculées en Allemagne sur l’île de Crète. A plus de 1000 km de chez elles ! Hein ?

Et occasionnellement, des plaques d’immatriculation britanniques – blanches à l’avant et jaunes à l’arrière – sont aperçues à Moscou. Ce qui représente aussi une sacrée distance parcourue.

Surpris ? Intrigué ? Impressionné ? Vous ne devriez pas l’être…

… Car voici ce que j’ai vu l’autre jour :

Un châssis « Extreme Duty Winch » de Benz !

En lire plus :DECOUVERTES INEXPLICABLES ET INNATTENDUES.

L’expérience Vivid Sydney.

Chaque année, de fin mai à début juin, Sydney déborde de vie nocturne. C’est le Vivid Sydney, un festival « de lumière, de musique et d’idées », et bien plus encore. Cet événement a lieu dans toute la ville : le célèbre opéra de Sydney s’illumine de façon spectaculaire, un spectacle de lumière se déroule au Harbour Bridge, et plusieurs hologrammes colorés sont projetés sur les ponts et immeubles de la ville.

vivid-sydney-1

vivid-sydney-2

En lire plus :L’expérience Vivid Sydney.

Carnaval sur la Place Saint-Marc

J’adore faire des blagues, m’amuser innocemment ou tout simplement jouer comme un enfant – surtout si toutes les conditions sont réunies : un grand groupe d’amis qui partagent le même esprit,  dans un endroit spécial.

Et le soir qui a suivi l’une de nos conférences de partenaires – qui a eu lieu pour la première fois à Venise – ces 2 critères étaient réunis.

Image00001

Image00002 En lire plus :Carnaval sur la Place Saint-Marc