Formule USA

Salut à tous !

Toujours sur la route aux USA … avec un bonus en chemin. Cette fois nous prenons l’avion au départ de New York direction le sud, dans la capitale du Texas. Houston ?  Non. Dallas ? Non. Austin ? Oui ! Pourquoi ? Pour voir la Formule 1 faire trembler l’Amérique bien sûr !

Notre tour des Etats-Unis donne quelque chose du genre : Los Angeles – Arizona – Chicago – Louisville – Miami – Boston – NYC. Et maintenant, nous sommes de retour dans le sud ensoleillé pour le retour de la F1. La Formule 1 a essayé de nombreuses fois de faire marcher sa  » formule  » aux Etats-Unis comme elle le fait dans une bonne partie du reste du monde, mais elle n’a jamais vraiment réussi – comme le football qui n’a jamais vraiment décollé ici non plus. Mais la F1 veut vraaaaiment faire trembler la  » Terra Incognita «  avec autant de succès que … eh bien, voyons …  le whisky Scotch, le vin français, et Stolichnaya ! Je pense que le choix du Texas comme lieu d’accueil est un peu ambitieux – depuis bien sûr,  » Don’t Mess with Texas «  ( » Ne fais pas le malin au Texas « , phrase emblématique du département de transports au Texas) – mais hey, si ça marche ici, c’est dans la poche avec l’Amérique !


Plus de photos du circuit d’Austin au Texas…

Flickr photostream

  • Liechtenstein
  • Liechtenstein
  • Liechtenstein
  • Liechtenstein

Instagram photostream

Chapeau bas à Harvard

Trois semaines sur la route et ce n’est pas fini … non, ce n’est pas possible, j’ai perdu le compte … de tout ! Du nombre de vols, d’hôtels, de villes, de taxis, de femmes de ménage aimables, et bien sûr des innombrables interviews, tables rondes, présentations, conférences, réunions et négociations avec nos partenaires. Je suis un peu confus quant aux où et quand de ces derniers 21 jours. Si je me concentre vraiment et réussie à faire marcher ma mémoire, quelques données spatiotemporelles finissent par apparaître, mais ça reste un peu flou. La meilleure façon de rafraîchir ma mémoire est de jeter un coup d’œil à mes archives photos, je veux parler de mes propres photos personnelles sur mon ordinateur portable (désolé, mais je garde celles-ci pour moi !) et des photos publiques sur Flickr et Instagram.

Hier, nous nous sommes retrouvés à l’endroit où un certain Tea Party a mené le pays à la Révolution Américaine, Boston. Je passe la partie business de la journée, et attaque directement avec la partie la plus intéressante : mes visites de certains des sites touristiques incontournables, dont un en particulier.
La banlieue de Boston, dans le Commonwealth du Massachusetts (un nom officiel curieux pour un état, si l’on considère l’association de cet endroit à la bataille du pays contre le véritable Commonwealth, considéré comme le plus grand et le plus mauvais. Mais peut-être pas, après tout, nous sommes en Nouvelle Angleterre 🙂 l’endroit où l’on peut trouver les universités les plus anciennes et les plus prestigieuses des Etats-Unis (du monde ?) – et je suis certain qu’elles doivent avoir bien d’autres plus. Je parle bien sûr d’Harvard, dans la ville de Cambridge (à ne pas confondre avec la ville du même nom en Angleterre, dans laquelle se situe également une université très prestigieuse).

Il n’est donc pas étonnant de dire que cet endroit est impressionnant. Bien sûr qu’il l’est ! Il a une sorte d’aura,  l’aura manifeste du monde académique, que je respecte beaucoup et dont j’ai de très bons souvenirs (dans mon pays d’origine). Une atmosphère intellectuelle magique sur fond d’une imposante architecture classique du 18ème – 19ème siècle.  Quel luxe !

C’est d’ailleurs là qu’a été tourné que le film Un homme d’exception, qui a remporté plusieurs Oscars.

Maintenant, assez parlé. Laissons place aux photos qui valent bien plus que des milliers de mots …


Plus de photos de ma visite à l’Université Harvard…

Art boutique – un hôtel moderne

Salut à tous !

Nous continuons notre voyage aux Etats-Unis … la Californie, l’Arizona, l’Illinois, le Kentucky, et ça continue encore et encore. Comme auparavant, nous avons peu d’occasions de faire du tourisme (à part l’Arizona, dont vous savez déjà tout), alors qu’au contraire, les opportunités de travail ne manquent pas. En chemin, nous avons rencontré des choses vraiment curieuses et atypiques que D.Z. s’est empressé de photographier aussi vite que l’éclair (je crois qu’il travaille au noir comme photographe de voyage. J’en suis même sûr !).

En voici un exemple dans la « Ville des Vents » :


Découvrez les merveilles de l’hôtel 21C Museum à Louisville…

L’Etat du Grand Canyon – suite

Le nord de l’Arizona est célèbre pour ses paysages époustouflants. Dans une petite zone qui peut être parcourue en seulement deux ou trois heures en voiture, on peut trouver trois formations rocheuses exceptionnelles. Il y a d’abord Monument Valley, mondialement connu pour ses vues panoramiques à couper le souffle. Hélas, nous n’avons pas pu nous y rendre : nous l’avons seulement survolé en avion, mais ce fut assez pour nous imprégner de la grandeur du site.

Ensuite, il y a l’Antelope Canyon. C’est une gorge incroyable : une sorte d’énorme crevasse encaissée dans la roche rouge. Voici à quoi il ressemblait :


Concernant le troisième site…

Red Rocks Rock!

Salut à tous !

Ces derniers temps sur la route ont été un peu bousculés, et il y a longtemps que je n’ai pas délaissé mes outils (ordinateur portable et micro) pour me détendre dans un endroit agréable, même s’il y a eu pleins d’endroits intéressants et atypiques en chemin. Nous séjournons donc au Enchantment Resort àSedona, en Arizona (Etats-Unis).

C’est un hôtel très agréable aux environs très pittoresques. Il offre des cabanes réparties autour de la vallée et des vues sur les falaises rouges incroyables. C’est à couper le souffle ! Et le temps n’est évidemment pas mal non plus. L’hôtel a aussi un terrain de golf, un spa merveilleux (mais je n’ai pas eu le temps de l’essayer), et des cerfs qui apparaissent occasionnellement dans les prairies aux alentours. Je vous recommande vraiment cet endroit si vous vous trouvez sous le soleil d’Arizona.

Comme c’est souvent le cas dans mes voyages les plus exotiques, puisque les photos valent plus que les mots, laissez-moi vous en montrer quelques-unes, ou plutôt beaucoup !

Ça me rappelle

Une dure journée de shooting photo dans le désert

Une dure journée de shooting photo dans le désert

Salut ! J’adore mon travail. Il est parfois super amusant et d’autres fois, il est méga super amusant, comme ce fut le cas aujourd’hui…

Il était temps de réapprovisionner l’arsenal de photos de l’entreprise et nous avons donc décidé de bien faire les choses : et quoi de mieux qu’un coin perdu dans l’Arizona ?! Nous nous sommes rendus sur la piste d’atterrissage de l’aéroport de Sedona, situé sur une colline en plein désert, où nous avons eu droit à un vrai shooting photo professionnel… qui a duré six longues heures ! Nous avons décidé que le photographe des stars, Jonas Fredwall Karlson, ferait le shooting car il avait fait un super travail sur la photo d’un article dans Vanity Fair, il y a quelques temps. Il fait vraiment un super boulot !

Sedona est apparemment un lieu New Age connu…

De Columbia à Colombo

Bonjour à tous !

En ce moment, si vous n’êtes pas bons en géographie, je vous écris depuis Washington D.C., D.C. faisant référence à District de Columbia. Il existe un autre Washington –l’état fédéral- situé à l’ouest du continent américain et sans les sigles. A part le pays sud-américain, la Colombie, nous avons l’Université de Columbia à New York et Colombo, le détective de la série télévisée amateur de gabardine beige. Et pour que la confusion soit encore plus grande, nous avons Colombo de l’autre côté du globe, la plus grande ville du Sri Lanka (ancien Ceylan) vers laquelle nous nous dirigeons.

Les trois jours à Washington sont passés vraiment très vite, comme dans un film en accéléré, allant d’un évènement à l’autre à travers toute la ville. Et je dis littéralement accéléré comme s’il s’agissait d’un écureuil (pas à Washington D.C.) tournant dans une roue. Totalement différent des écureuils locaux qui se baladent lentement, avec suffisance et solennité comme si les parcs leur appartenaient, non pas comme les bêtes peureuses auxquelles je suis habitué.

Je ne vais pas vous parler de tous les évènements auxquels j’ai assisté car je ne veux pas vous ennuyer – je préviens les organisateurs et les participants : je ne me suis pas du tout ennuyé dans vos évènements. Je ne ferai donc qu’un commentaire sur le Sommet de la Cybersécurité de Billington où j’ai parlé des attaques cybernétiques (si vous voulez davantage de détails à ce sujet, vous pouvez les trouver ici).

Ce fut un vrai plaisir de faire la connaissance de nombreux hauts fonctionnaires au cours de l’évènement, et de débattre avec eux de la cybersécurité et de la lutte contre la « malice informatique » dans le monde. De plus, j’ai été agréablement surpris de voir que beaucoup de ces messieurs dames –desquels dépendent la police des Etats-Unis et par conséquence la sécurité- connaissaient le sujet et, avaient des avis similaires au mien. Ouf, heureusement !

Comme nous avions terminé de travailler, nous avons pu profiter du samedi pour faire un peu de tourisme. Nous nous sommes organisés pour visiter quelques musées : le Musée National d’Histoire Naturelle, avec tous ses mastodontes déterrés et des os de dinosaures peu convaincants. Et le Musée National de l’Air et de l’Espace… Oh oui ! Ceci m’a davantage plu ! Beaucoup de choses intéressantes à voir, du premier aéroplane des frères Wright jusqu’au dernier avion robot : Messerschmitts, des missiles  SS-20 et Pershing, des répliques du Skylab et d’Apollo-Soyouz, etcétéra. J’ai décidé de ne pas prendre de photos car il y en a beaucoup sur Internet. Néanmoins, il vaut mieux le voir in situ, évidemment.


Et jusqu’ici, voilà tout pour les Etats-Unis !

Kamtchatka-2012: Du poisson, plus de poisson !


Kamtchatka est peu connue pour le rafting : aucun de ses fleuves n’est suffisamment long –à peine de quoi y passer trois ou quatre jours à y faire du rafting. Descentes tranquilles, calmes montées. La plupart des fleuves que je connais ici sont d’un niveau qui permettrait même à des retraités de pratiquer le rafting ! Ainsi, le rafting à Kamtchatka serait plutôt un complément à d’autres activités, tel un exercice léger pour donner un peu de repos à vos ampoules, et bien sûr, pour remplir votre estomac de poisson frais.

More: The fish menu …