Étiquettes des archives : ontheroadagain

L’hôtel des paons.

Hé !

Un reportage de plus depuis le front nordique

Pendant que nous étions à Copenhague, plusieurs conférences (et sans doute des expositions) avaient lieu en même temps dans la ville. Donc je suppose qu’il était logique que presque tous les hôtels affichaient complets, pris d’assaut des mois à l’avance. Par conséquent il fallait bien qu’on se loge quelque part, n’importe où… en clair, qu’on ait un toit sur la tête.

Je m’étais préparé au pire, mais il n’y avait pas de quoi en faire tout un plat. Il s’avère que mes bons offices ont réussi à trouver le seul hôtel disponible, le Nimb Hotel. Selon la description de Wikipédia, il y avait peu de chances pour qu’on se retrouve dans un asile de nuit :). De plus, il était incroyablement pratique, situé à seulement 5 petites minutes de marche de la salle de conférence où j’avais ma présentation. Il y avait juste un problème : les paons ! Criant de toute leurs forces, juste en-dessous de nos fenêtres !

copenhagen-denmark-nimb-hotel-1

La vue depuis ma fenêtre. Pas mal du tout. Je recommande.

En lire plus :L’hôtel des paons.

Standing ovation pour Copenhague !

Copenhague au Danemark. Je ne m’y étais pas rendu depuis un petit moment, la dernière fois c’était en février 2011. A cette époque, comme toute bonne capitale nordique qui se respecte, il faisait froid (et il y avait du vent). Cette fois cependant il faisait un temps tout à fait estival : ensoleillé, chaud et aux  journées longues. Il y régnait également une « ambiance européenne à la cool » : les gens se prélassaient sur les terrasses des cafés et restaurants, les cyclistes semblaient rouspéter contre les touristes à pied peu habitués aux règles de circulation européennes, les bateaux transportaient tranquillement les passagers en faisant des va-et-vient le long de la rivière et des canaux. L’Europe à la cool ? Le paradis à l’européenne !

Fidèle à mon modus operandi habituel, une fois nos affaires terminées, il était temps de laisser place à un peu de tourisme. Je rectifie. Très peu de tourisme : en tout juste trois heures ! Je suis sûr qu’un laps de temps de trois jours aurait été suffisant pour bien visiter la ville, mais que pouvais-je y faire ? Je devais reprendre la route le soir même. Autrement dit, pas le choix en ce qui concerne la cadence touristique…

 

copenhagen-denmark-4

En lire plus :Standing ovation pour Copenhague !

Flickr photostream

Instagram

Kaspersky Racing Green à Milan.

Un petit coucou depuis la capitale ensoleillée de la mode à Milan, où il fait 28 degrés !

28º ? Beh quoi ? C’est l’été après tout. D’ailleurs les températures à Moscou il y a deux semaines frôlaient les 28º. Mais ces derniers jours, celles de la capitale russe avoisinaient les 7 º, et la pluie n’arrêtait pas de tomber (j’ai même entendu dire qu’il y a eu de la grêle le week-end dernier à Saint Pétersbourg). Qu’est-ce qui se passe ? Moscou n’est pas au Groenland. Ni à Kamtchatka d’ailleurs (où même quand la neige tombe en juin, cela ne choque personne). Elle est située sur le plateau central de Russie, au climat relativement tempéré ! J’espère toutefois qu’il ne fera pas aussi mauvais qu’à Paris

Depuis ma chambre d’hôtel, j’ai une vue imprenable sur la gare de Milan-Centrale. Quelle architecture grandiose…

Même si j’y suis déjà entré plusieurs fois auparavant, j’ai toujours été impressionné. J’ai décidé d’y jeter à nouveau un coup d’œil pour en prendre plein les yeux.

Monumental. Impérial. Un hall gigantesque, des colonnes immenses. Il y a de quoi faire, et ce pour un bon moment :).

En lire plus :Kaspersky Racing Green à Milan.

Insérez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog

Cabriolet catalan.

Ouf. Encore une conférence régionale des partenaires qui se termine pour de bon. Nous en avons pas mal tous les ans : celle de l’Amérique du Nord (cette année à Cancún), de l’Amérique Latine (récemment en Bolivie, à laquelle je n’ai malheureusement pu assister) et de l’APAC (la semaine dernière au Vietnam). Il existe aussi une conférence des « marchés émergents », celle qui vient tout juste de s’achever à Barcelone et qui regroupe l’Amérique Latine (eh oui, ils ont de la chance, ils ont le droit à deux conférences par an), l’Europe de l’Est, le Moyen-Orient et l’Afrique.

Il s’agissait du même refrain que celui de d’habitude : réunions, présentations, discours, négociations etc. : ça c’est la partie formelle. Ensuite il y a eu l’informelle plus agréable : un dîner de gala, cette fois-ci au musée maritime de Barcelone. Un super endroit pour un super souper :).

En lire plus :Cabriolet catalan.

La ville où les vélos sont rois

Nous avons pris l’avion à Londres afin de traverser la Mer du Nord, direction Amsterdam.

Nous n’avons pas passé beaucoup de temps à Amsterdam car nous avons dû nous rendre, premièrement, à Utrecht, puis à La Hague, le centre politique de la ville, pour affaires.

Dans cet article : Utrecht – la ville des vélos.

Les vélos sont partout ici. Vraiment partout : la ville en est envahie. Et attention si vous êtes à pied : un moment d’égarement et vous entendrez la sonnette d’un cycliste qui vous demandera gentiment de vous pousser de son chemin (les néerlandais sont toujours polis). Ils devraient créer des casquettes avec des rétroviseurs intégrés. Elles seraient obligatoires pour les nouveaux venus dans la ville, c’est-à-dire pour tous ceux qui ne sont pas nés ici et qui ne sont pas dotés d’un sixième sens pour détecter les bolides à deux roues.

#utrecht #holland #netherlands

A photo posted by Eugene Kaspersky (@e_kaspersky) on


En lire plus :La ville où les vélos sont rois