Étiquettes des archives : inde

Mumbaiéroport

Continuons avec le thème des aéroports…

Nom de dieu ! Celui-là il est ultra moderne, la caverne des voyages. Cela ressemble plus à un musée qu’à un aéroport. Étincelant d’élégance. Cependant, toutes ces paillettes ne sont de l’or. C’est aussi un aéroport lent et inconfortable. Pourtant je suis sûr qu’ils font vraiment de leur mieux, mais ils ont encore beaucoup de chemin à parcourir en ce qui concerne le service.  » Ils ont reconstruit l’aéroport, mais n’ont pas pensé aux passagers qui y transiteront !  » a souligné A.Sh. à juste titre.

Revenons brièvement (hélas) aux points positifs : la salle VIP est très jolie et spacieuse, et la nourriture qui y est servie est incroyable, bien meilleure que les gâteaux et sandwichs habituels. Les boissons sont très correctes aussi. 🙂 Mais peuvent-ils installer une connexion Wi-Fi qui soit rapide et facile d’accès comme dans la plupart des autres aéroports internationaux dans le monde ? Non !

Ici la connexion Wi-Fi est leeente, et ils insistent pour vous envoyer un message de confirmation  sur votre portable pour des raisons de sécurité. Euh, non merci, je n’en veux pas de ce Wi-Fi. Au lieu de ça j’ai préféré dîner correctement. Et quel délice … S’ils servaient de tels plats dans tous les salons VIP, je n’accorderais aucune importance à la connexion Internet.  Mais je ne rentrerais pas non plus dans mes pantalons.

Mumbai airportOù que vous soyez, il y aura toujours des piétons indisciplinés. Peu importe s’il y a un passage clouté à seulement deux mètres de là !

En lire plus :Mumbaiéroport

Touché par le meilleur des batteurs

Une fois, je me suis demandé pourquoi le golf n’était pas un sport populaire en Russie. Ni le rugby, ni le cricket d’ailleurs. Pourquoi ces sports, qui sont pratiqués et regardés par des milliards de personnes, passent presque inaperçus en Russie ?

Après y avoir réfléchi un petit moment, je pense avoir trouvé la réponse, et elle est très simple ! En Russie, l’hiver dure pratiquement six mois. Ce serait un peu stupide de passer notre temps à chercher des petites balles blanches dans la neige (blanche). Je me souviens avoir joué au hockey sur glace quand j’étais jeune et très souvent le palet se retrouvait sous un gros tas de neige. On passait plus de temps à chercher les palets qu’on avait égaré qu’à jouer. Mais c’est comme ça le hockey. Comment pouvez-vous jouer au hockey sur glace s’il n’y a pas de glace/neige ? Et comme pour d’autres sports de balle, en général on ne peut pas jouer dans le jardin ou dans la rue. Ils ne sont pas vraiment faits pour la Russie, c’est pour ça qu’ils n’ont jamais vraiment eu de succès.

Pendant ce temps, en Inde …

Pour la plupart des indiens, la neige c’est quelque chose d’assez exotique. Ils en voient uniquement  dans le journal télé ou dans un film. Ce sont des choses auxquelles on ne pense pas, tout simplement, comme le golf en Russie.  Donc la neige n’entrave pas la popularité des sports de balle, donc les sports de balle sont super populaires. Pourtant en Inde, c’est rare de voir des gars se réunir pour faire un football comme dans la plupart des autres pays au monde. Non, au lieu de ça ils préfèrent jouer à un autre jeu, très exotique aussi (et pas seulement pour les russes) : le cricket. Oui, ici le cricket est bien plus populaire que le football ! Et c’est sans doute quelque chose qui paraitrait étrange dans n’importe quel autre pays…. C’est donc logique que le meilleur joueur de cricket Indien, et le plus populaire, Sachin Tendulkar, soit considéré ici comme le  » Dieu du cricket « .

Partout où il passe des gens crient  » Sachin! Sachin ! « , tapent dans leurs mains, sautillent d’émotion et prennent autant de photos que possible avec leurs appareils.

J’ai vu l’agitation qu’il a provoqué la semaine dernière, lors d’un passage à Mumbai. Sachin est un ami et un collaborateur de longue date de Kaspersky Lab. Cela fait aussi plusieurs années qu’il est l’ambassadeur de notre marque en Inde et dans les pays environnants.

Je me suis rendu en Inde pour le lancement de notre nouvelle version de Kaspersky Internet Security 2015, ainsi que pour un projet éducatif  développé dans des écoles en Inde et visant à protéger les enfants contre les cybercriminels.

Tout s’est déroulé comme d’habitude : présentations, interviews, photos seul, en groupe, …. Mais on sentait tout de même une petite différence due à la présence de la plus grande vedette nationale, le clou du spectacle. C’était très amusant d’ailleurs. Par contre je ne sais pas comment il fait pour gérer toute cette attention frénétique au quotidien.

Bien que j’ai déjà travaillé avec lui durant plusieurs années, c’était la première fois que je le rencontrait en personne, et ce fut non seulement un plaisir mais aussi un honneur.  J’ai particulièrement apprécié le moment où on s’est détendus autour d’un bon repas.

Sachin Tendulkar launching Kaspersky Kids program in India En lire plus :Touché par le meilleur des batteurs

Flickr photostream

Instagram