Brevet panoptique de Darwin.

Mes fidèles lecteurs auront remarqué que je n’ai pas poussé un coup de gueule ni râlé contre les trolls de brevets ces derniers temps. Est-ce que tout serait revenu à la normale, auraient-ils arrêté d’être des trolls et fait quelque chose d’utile et d’honnête à la place ? Comme vous l’aurez deviné, non. Hélas, chaque jour on tombe sur des histoires de leurs coups de pub audacieusement outrageants. C’est comme d’habitude un business pour eux, sans pour autant faire la une des médias.

Parfois, les nouvelles viennent à vous, du moins, à nous : l’autre jour, nous avons reçu une action en justice provenant de WETRO LAN pour violation présumée d’un brevet sur la filtration d’un paquet de données, ou, pour être plus précis, d’un pare-feu. QUOI ?

Par conséquent, ce qu’ils disent est que, vous pouvez faire breveter un dispositif universellement appliqué et largement connu, qui a été inventé il y a plus d’une dizaine d’années ? Juste au cas où vous l’auriez manqué : la technologie existe depuis des siècles, BIEN AVANT que ce brevet apparaisse ! Et maintenant ils demandent des indemnités pour avoir utilisé leur technologie brevetée ! Attendez une minute… QUOI ?!

Oui, c’est bien ce qu’ils sont en train de faire : depuis 2015, ils ont intenté des poursuites judiciaires à plus de 60 entreprises, dont beaucoup d’entre elles ont développé des pare-feux bien avant que le brevet existe. Mais l’industrie ne prend pas ces poursuites au sérieux, elle l’a même surnommé le brevet stupide du mois.

Ce qui est tout aussi absurde est le fait qu’ils nous visent avec une réclamation. Nous ne sommes pas des « proies faciles » d’attaque, et de loin. Nous avons toujours tenu bon et n’avons jamais cédé aux trolls de brevets. Et nous n’avons jamais rien réglé à l’amiable non plus, étant donné qu’il n’y a rien à régler, et que nous n’avons rien à nous reprocher. La seule chose qu’on ait fait est de riposter de temps en temps. Après tout, pourquoi pas ? Leurs brevets seront invalidés un jour ou l’autre, donc on agit car il faut battre le fer pendant qu’il est chaud. Et peu importe ce qu’il se passe, nous continuerons la lutte, jusqu’à la dernière balle, leur balle.

Mais tout ce discours de combat (peu importe son niveau d’importance) reste une affaire de concurrents. Donc, pour éclairer les esprits et rester positifs et optimistes, j’ai décidé de dépoussiérer des archives afin de dénicher les brevets les plus étranges, les plus fous, et les plus paradoxaux de l’histoire. Ainsi, vous saurez à quoi vous attendre au cas où ils vous attaqueraient à l’avenir pour de « graves violations de droit des brevets » :).

Ok, c’est parti…

Le Top 5 superlativement subjectif des brevets les plus (choisissez le terme approprié) de l’histoire.

Nº5 : la guillotine, le meilleur remède contre le mal de tête.

Le temps d’été chaud et ensoleillé a ses inconvénients. Bien sûr, l’été pourrait se résumer à la plage, aux piña coladas, et aux maillots de bain, mais encore faut-il être en bonne forme. Mais comment être en bonne forme après s’être goinfré de nourriture pleine de calories durant tout l’hiver et le printemps ? Personne ne peut ! A moins d’entamer un régime approprié et de faire des exercices, mais ne serait-ce pas une méthode dépassée ? Il doit bien y avoir une solution hi-tech, après tout, nous sommes au 21ème siècle. Par conséquent…

Mes amis, voici le brevet 4344424, « le masque facial anti-nourriture ». Hannibal Lecter, bonjour !

ip2

PS : Ça a aussi du sens « d’inventer » et de breveter des menottes anti-nourriture, pour vous enchaîner au radiateur afin que vous ne puissiez pas atteindre le frigo. En seulement deux semaines, vous aurez un corps de rêve pour aller à la plage, comme vous ne l’avez jamais eu :).

Nº 4 : Toujours demander un complément au pub.

Bien, ce n’est pas seulement inutile une fois, ça ne sert à rien tout court…

ip3

Ce dispositif est censé protéger votre bière du soleil, et est aussi adapté à des fins publicitaires.

Objection nº1 : Au lieu de laisser la bière au soleil et qu’elle chauffe, on pourrait la boire rapidement. Non ?

Objection nº2 : Le parapluie à bière réchauffe clairement la bière, en étant fixé à la bouteille, il ralentit le processus d’ingurgitation. Ouh ouh, y’a quelqu’un ?

Objection nº3 : Je ne tiendrais pas compte des publicités liées à ce parapluie à bière. Non, à la place je boycotterais volontairement n’importe quelle publicité qui a un rapport avec.

Donc, qu’en pensez-vous ? Suis-je trop sévère ? Y’a-t-il des fans parmi vous ?

PS : Je me demande, si on fait un parapluie à hydromel, violera-t-on le brevet ?

Nº3 : « Va chercher. Ha non c’est interdit, suis-je bête ! »

A en juger la photo ci-dessous, on vous pardonnerait de penser que le brevet 5443036 est une sorte de méthode Jedi pour chasser des aliens : toutefois, cet appareil semble avoir une finalité beaucoup plus humaine, et un objectif global.

ip4

Ce pointeur laser a été conçu pour entraîner les chats : le chat voit le point du laser et court après lui. Donc, tous les fabricants de pointeurs lasers devraient potentiellement verser des redevances à « l’inventeur » pour utiliser son brevet, dans la mesure où n’importe quel laser pointeur serait utilisé pour entraîner des chats. Où est la logique ?

PS : il faut vite inventer des lasers pointeurs pour les hamsters, les lapins, et autre type d’animaux sur Terre, non ?

Nº2 : Au cas où vous feriez la sieste sur la plage.

Voici :

Ouf ! L’humanité est sauvée. Le monde aurait pu être en péril sans cette invention…

2016-10-10_203806

Le brevet 6711769 combine un coussin et un parasol pour protéger votre visage du soleil au cas où vous voudriez piquer un somme sur la plage. Mais il ne protège que le visage. Par conséquent, il y a de fortes chances pour que vous preniez un coup de soleil sur le reste du corps, même si vous utilisez cette invention comme il faut :

o2lz219q

Nº1 : Insérez le « dispositif » ici.

Le brevet 6368268 est vraiment le comble…

ip1-1

Oh oui. Ce schéma représente une « méthode et un dispositif pour le contrôle virtuel interactif des jouets sexuels utilisant des réseaux informatiques numériques ». Je ne plaisante pas, c’est bien vrai mes amis ! L’interaction intime à distance…. existe ! Les utilisateurs installent la connexion en utilisant des applications spéciales, branchent sur l’ordinateur divers dispositifs de contrôle, et… d’interface avec d’autres.

J’imagine bien les procédures judiciaires le concernant, avec les avocats, les juges et les jurés essayant de garder leur sérieux. Mais ce n’est pas faute d’avoir essayé : le propriétaire du brevet a déjà intenté six poursuites judiciaires pour violation.

PS : « Dispositif de saisie » et « dispositif de contrôle » ? Ça laisse perplexe :).

ip1-2

Titre bonus : se filmer soi-même avec son pied, sur un tapis de yoga.

Voici un exemple de comment les gens œuvrent pour les brevets de « miracle technologique », sans même avoir conscience qu’ils se plantent lamentablement, sans prendre en considération la plus simple des considérations.

Voici le brevet 8605152, « la méthode et l’appareil de la classe de yoga en streaming ».

Cette méthode montre les positions de l’instructeur et celles des élèves grâce aux caméras de la façon suivante :

ip6

Le problème est qu’une telle méthode de filmer des classes de yoga ne représente en aucun cas un caractère nouveau sur la date de priorité (date de dépôt), cela a été prouvé lorsque le titulaire du brevet a mis lui-même en ligne des classes de yoga sur YouTube, en utilisant la méthode « brevetée » avant la date de priorité. Un AN avant !

yoga

Pour tous ceux à qui on a intenté une procédure judiciaire, vous devriez vous reporter à la date des vidéos sur YouTube en la comparant à celle de la date de dépôt du détenteur du brevet.

Observations finales

Pourquoi donc ces « inventeurs » ont recours à de telles méthodes absurdes pour breveter leurs « inventions » ? Pour les mettre sur leur CV ? Pour être capable d’énumérer leur performance ? Pour accroître la valeur de leur business ? Pour autre chose ? Au final, des brevets contradictoires qui épuisent en vain des millions de dollars et des millions d’heures de travail pour rien, ne serait-ce pas du gaspillage ? Pourquoi ? Devrait-on envoyer les auteurs de ces brevets dans un asile de fous ?

D’un autre côté, il est toujours possible d’ouvrir la base de données d’un brevet et d’utiliser ses contenus pour les fêtes du vendredi soir entre amis autour d’une bière, mais sans les parapluies à bière. C’est sans doute la raison pour laquelle…

LIRE LES COMMENTAIRES 0
Commentaires 0 Laisser un commentaire
Laisser un commentaire