Passer au contenu

Casse-têtes du 26 Août  2014

En Juillet, KL fêtait ses 17 ans ! Pour marquer notre dernière année avant le passage à l’âge adulte, on a mis les petits plats dans les grands et on s’en est donné à cœur joie.

Il y a eu plusieurs grands moments tout au long de la journée, mais mon préféré c’est quand l’adaptation du célèbre jeu télévisé russe « Quoi ? Où ? Quand ? »  mise en scène par les employés de KL et avec la participation de son présentateur, tout aussi célèbre, Maxim  Potashyov. Certaines des questions étaient si dures que même Wikipedia aurait eu du mal à y répondre.

Ca on peut dire que c’était un sacré entrainement cérébral.

D’ailleurs, on vient juste de lancer le Global Think Test. Cet espace d’entraînement cérébral  est constitué de dizaines d’épreuves de logique, verbales et numériques  qui ont été élaborés en collaboration avec Mensa, la plus ancienne société à QI élevés.

Alors viens donc par ici et fais nous voir ce que tu vaux !

Voyons voir comment tu t’en sors avec les questions de M. Potashyov ….En voici 10 plutôt difficiles.  Je donnerais les réponses un peu plus tard …

Voici les casses-têtes de Maxim Potashyov :

1. Dans un restaurant de New York, on offre à un client un « cocktail russe ». Pour le réaliser, le barman mélange 3 ingrédients. D’abord 75 ml de vodka, auxquels il ajoute 25 ml d’un second ingrédient et 50ml d’un troisième et il termine en mélangeant bien le tout. A votre avis quels sont les deux autres ingrédients du cocktail ? Plus: Casse-têtes du 26 Août  2014

Un globe-trotter hors pair

Je volais récemment au dessus de Bagdad, accompagné par mon compagnon de voyage, A. Sh. Nous étions sur le vol Etihad EY53 qui relie Abou Dhabi à Genève. A.Sh. a dormi, moi non – j’ai donc pris des photos :

Plus: Un globe-trotter hors pair

Mumbaiéroport

Continuons avec le thème des aéroports…

Nom de dieu ! Celui-là il est ultra moderne, la caverne des voyages. Cela ressemble plus à un musée qu’à un aéroport. Étincelant d’élégance. Cependant, toutes ces paillettes ne sont de l’or. C’est aussi un aéroport lent et inconfortable. Pourtant je suis sûr qu’ils font vraiment de leur mieux, mais ils ont encore beaucoup de chemin à parcourir en ce qui concerne le service. « Ils ont reconstruit l’aéroport, mais n’ont pas pensé aux passagers qui y transiteront ! » a souligné A.Sh. à juste titre.

Revenons brièvement (hélas) aux points positifs : la salle VIP est très jolie et spacieuse, et la nourriture qui y est servie est incroyable, bien meilleure que les gâteaux et sandwichs habituels. Les boissons sont très correctes aussi. :) Mais peuvent-ils installer une connexion Wi-Fi qui soit rapide et facile d’accès comme dans la plupart des autres aéroports internationaux dans le monde ? Non !

Ici la connexion Wi-Fi est leeente, et ils insistent pour vous envoyer un message de confirmation  sur votre portable pour des raisons de sécurité. Euh, non merci, je n’en veux pas de ce Wi-Fi. Au lieu de ça j’ai préféré dîner correctement. Et quel délice … S’ils servaient de tels plats dans tous les salons VIP, je n’accorderais aucune importance à la connexion Internet.  Mais je ne rentrerais pas non plus dans mes pantalons.

Mumbai airport

Où que vous soyez, il y aura toujours des piétons indisciplinés. Peu importe s’il y a un passage clouté à seulement deux mètres de là !

Plus: Mumbaiéroport

A Chek Lap Kok, on n’est pas pressé

En voyageant partout dans le monde comme j’ai l’habitude de faire, j’ai souvent l’occasion de voir plein d’endroits différents, mais aussi plein d’aéroports différents. Je me suis donc posé la question : Ne devrais-je pas faire une liste des meilleurs aéroports au monde ? Du  coup, je me suis aussi demandé si je ne devais pas ensuite faire une liste des pires aéroports au monde !

En tous les cas, ce qui était avant l’ancien terminal de Sheremetevo (‘F’) serait sans aucun doute en tête de cette liste ! Mais aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler des meilleurs aéroports. Et justement, il se trouve que j’ai récemment pris l’avion dans l’aéroport que je  préféré au monde : l’aéroport international de Hong Kong alias Chek Lap Kok.

Hong Kong airport Plus: A Chek Lap Kok, on n’est pas pressé

Touché par le meilleur des batteurs

Une fois, je me suis demandé pourquoi le golf n’était pas un sport populaire en Russie. Ni le rugby, ni le cricket d’ailleurs. Pourquoi ces sports, qui sont pratiqués et regardés par des milliards de personnes, passent presque inaperçus en Russie ?

Après y avoir réfléchi un petit moment, je pense avoir trouvé la réponse, et elle est très simple ! En Russie, l’hiver dure pratiquement six mois. Ce serait un peu stupide de passer notre temps à chercher des petites balles blanches dans la neige (blanche). Je me souviens avoir joué au hockey sur glace quand j’étais jeune et très souvent le palet se retrouvait sous un gros tas de neige. On passait plus de temps à chercher les palets qu’on avait égaré qu’à jouer. Mais c’est comme ça le hockey. Comment pouvez-vous jouer au hockey sur glace s’il n’y a pas de glace/neige ? Et comme pour d’autres sports de balle, en général on ne peut pas jouer dans le jardin ou dans la rue. Ils ne sont pas vraiment faits pour la Russie, c’est pour ça qu’ils n’ont jamais vraiment eu de succès.

Pendant ce temps, en Inde …

Pour la plupart des indiens, la neige c’est quelque chose d’assez exotique. Ils en voient uniquement  dans le journal télé ou dans un film. Ce sont des choses auxquelles on ne pense pas, tout simplement, comme le golf en Russie.  Donc la neige n’entrave pas la popularité des sports de balle, donc les sports de balle sont super populaires. Pourtant en Inde, c’est rare de voir des gars se réunir pour faire un football comme dans la plupart des autres pays au monde. Non, au lieu de ça ils préfèrent jouer à un autre jeu, très exotique aussi (et pas seulement pour les russes) : le cricket. Oui, ici le cricket est bien plus populaire que le football ! Et c’est sans doute quelque chose qui paraitrait étrange dans n’importe quel autre pays…. C’est donc logique que le meilleur joueur de cricket Indien, et le plus populaire, Sachin Tendulkar, soit considéré ici comme le « Dieu du cricket ».

Partout où il passe des gens crient « Sachin! Sachin ! », tapent dans leurs mains, sautillent d’émotion et prennent autant de photos que possible avec leurs appareils.

J’ai vu l’agitation qu’il a provoqué la semaine dernière, lors d’un passage à Mumbai. Sachin est un ami et un collaborateur de longue date de Kaspersky Lab. Cela fait aussi plusieurs années qu’il est l’ambassadeur de notre marque en Inde et dans les pays environnants.

Je me suis rendu en Inde pour le lancement de notre nouvelle version de Kaspersky Internet Security 2015, ainsi que pour un projet éducatif  développé dans des écoles en Inde et visant à protéger les enfants contre les cybercriminels.

Tout s’est déroulé comme d’habitude : présentations, interviews, photos seul, en groupe, …. Mais on sentait tout de même une petite différence due à la présence de la plus grande vedette nationale, le clou du spectacle. C’était très amusant d’ailleurs. Par contre je ne sais pas comment il fait pour gérer toute cette attention frénétique au quotidien.

Bien que j’ai déjà travaillé avec lui durant plusieurs années, c’était la première fois que je le rencontrait en personne, et ce fut non seulement un plaisir mais aussi un honneur.  J’ai particulièrement apprécié le moment où on s’est détendus autour d’un bon repas.

Sachin Tendulkar launching Kaspersky Kids program in India Plus: Touché par le meilleur des batteurs

L’éclate au Népal

Combien de fuseaux horaires la planète compte -t- elle ?

Nombreux sont ceux qui répondront la nombre parfaitement logique de 24. Après tout, c’est le nombre d’heures dans une journée. Mais ils auraient tort, il y en a bien plus que 24… Il y a en fait 39 fuseaux horaires ! Dans de nombreux pays, l’heure locale diffère du « fuseau horaire géographique » (qui existent bien au nombre de 24) – d’une demi-heure (comme en Inde, en Iran, et dans d’autres pays) ou même de 45 minutes – comme par exemple, au Népal. Ici le décalage horaire avec Londres est de 4 heures et 45 minutes ! C’est pourquoi il y a 39 fuseaux horaires et non pas 24.

Je me suis rendu la semaine dernière à Katmandou, la capitale du Népal !

Nepal, Katmandu Plus: L’éclate au Népal

Cybernouvelles du côté obscur – 26 juillet 2014

Une voiture télécommandée ? Oui, la vôtre et pendant que vous la conduisez …

A l’actu : les nouvelles méthodes de piratage, les attaques ciblées et l’épidémie de malwares qui commence même à toucher M. et Mme Tout le Monde. Cela devient presque la routine après tout. Par contre, ce qui bouleverse le quotidien de M. et Mme Tout le Monde, c’est quelque chose de moins commun : des objets auxquels on aurait jamais pensé… se font aussi pirater.

Une enquête rapporte comment des pirates ont pris le contrôle de certains gadgets dans le moteur d’uneTesla, dans le cadre d’une compétition de hacking en Chine. Mais pourquoi choisir une Tesla ? Qu’est-ce qu’elle a de spécial ? Serait-ce parce qu’elle est électrique, ou bien parce qu’elle contient tellement de composants électroniques dernier cri que ça ressemble plus à un super ordinateur qu’à une voiture ? En même temps, à quoi vous attendiez-vous ? Chaque nouvelle fonctionnalité, et en particulier celles qui n’ont pas été conçues par des experts en sécurité informatique, contient des failles et représente une menace. C’est justement ces imperfections qu’ont exploité les hackers de la conférence en Chine.

Plus: Cybernouvelles du côté obscur – 26 juillet 2014

Hong Kong, une valeur sûre

J’ai l’impression que cela fait des siècles que je n’ai pas été dans un hôtel qui vaille le coup d’être mentionné ici.  Au cours de mes voyages, j’ai logé dans de très beaux hôtels, il faut le dire,  mais ce n’est pas tous les jours qu’on en voit des comme ça.  Juste exceptionnellement et incroyablement extraordinaire.

Je dois absolument vous montrer quelques photos de là où on était la semaine dernière. Nous étions à Hong Kong pour assister à une conférence de nos collaborateurs d’APAC (Asie Pacifique) dans le HK InterContinental Hotel, situé sur le littoral de Kowloon.  Et je ne vous raconte pas la vue ! En fait, je ne trouve même pas de mots assez forts pour la qualifier. Jugez en plutôt par vous-même…

Et je peux ajouter une chose: on est toujours impressionné par la vue, de jour comme de nuit, qu’il fasse un soleil radieux ou qu’il pleuve des cordes ! En tous les cas, une chose est sure : la prochaine fois qu’on vient  à Hong Kong,  on logera dans cet hôtel.

DSC01833

Hong Kong by night Plus: Hong Kong, une valeur sûre

Kaspersky Lab fête ses 17 ans !

A la mi-juillet, on respecte toujours une tradition à KL : on organise la fête d’anniversaire de l’entreprise. Vendredi dernier c’était notre 17ème, ce qui nous laisse encore une année avant d’atteindre l’âge adulte ! C’est pour cela que cette année, on a opté pour un thème enfantin. Notre dernière année à être jeunes et innocents…

… Pourtant cette année, l’organisation des festivités était tout sauf enfantine. Tout s’est déroulé calmement et comme prévu. En fait, avec l’arrivée de l’été, chaque année c’est de mieux en mieux. Je vous assure, j’ai vraiment du mal à voir comment cette année pourrait s’améliorer. Mais je répète la même chose à chaque anniversaire. Pour en revenir à la tradition, les organisateurs étaient parmi les meilleurs :).

Kaspersky Lab Birthday Party

Kaspersky Lab Birthday Party

J’imagine que juste un polo, un pull ou un sweat, ça n’aurait pas été suffisant :)

Kaspersky Lab Birthday Party Plus: Kaspersky Lab fête ses 17 ans !

Ne sont-ils pas merveilleux ces fjords norvégiens ?

J’ai élaboré une liste des 100 lieux à visiter dans le monde. A la  45ème place de ce classement,  on retrouve les fjords norvégiens et la mention : « jamais allé ». Mais ça c’était avant la semaine dernière. Maintenant je devrais plutôt écrire : « J’y suis allé et j’ai  gouté l’akvavit ».

1 - copia
Plus: Ne sont-ils pas merveilleux ces fjords norvégiens ?