N’alimentez pas le Troll !

Mesdames et messieurs, votre attention s’il vous plaît !

Bonne nouvelle ! Après trois ans et demi de bataille juridiques contre les trolls de brevets, nous avons enfin obtenu une victoire écrasante ! Il s’agissait de notre  première bataille dans un procès sur les brevets aux Etats-Unis, et nous avons gagné ! Il fallait bien que l’on fasse quelque chose après la performance de la Russie à L’Euro 2012 🙂

Voici le résumé.

Il y a quatre ans, les trolls de brevets entraient soudainement en scène en essayant de démontrer que nous utilisions une technologie qui avait été brevetée par une autre personne.

Comme nous nous attendions à ce genre de situation, et comme nous connaissions tout au sujet des trolls de brevets -en théorie- notre propre département de brevets travaillait tranquillement depuis quelques années pour préparer notre lutte contre tout type de trolls de brevets ou de « black hats ».

C’est alors que cette histoire débuta à la Cour Fédérale des Etats-Unis du District Est du Texas. Au regard des faits, la situation ne pouvait que s’empirer pour nous, mais nous n’avions pas la moindre intention de céder. Même si nous venions à perdre, nous étions déterminés à poursuivre la lutte contre eux, et elle serait la plus brutale et saignante que l’on puisse imaginer.

Et il y a seulement quelques jours, la sentence définitive est tombée.

La Cour Fédérale du District Est du Texas a annoncé son verdict dans le cas présenté par l’IPAT et a rejeté la totalité les charges qui pesaient sur nous. Et qui plus est, l’IPAT ne pourra pas présenter de réclamations concernant les brevets !

C’est pourquoi il ne s’agit pas seulement d’une victoire juridique ordinaire.

Premièrement, une entreprise IT bât une entreprise de trolls…

Flickr photostream

  • St. Petersburg International Economic Forum
  • St. Petersburg International Economic Forum
  • St. Petersburg International Economic Forum
  • St. Petersburg International Economic Forum

Instagram photostream

SOPA sans moi.

– Ou pourquoi nous avons décidé de quitter la Business Software Alliance (BSA)

Salut à tous !

Récemment, la blogosphère U.S. s’est progressivement insurgée contre le nouveau projet de loi contre le piratage, le Stop Online Piracy Act ou SOPA. Les discussions sur ce sujet sont, pour rester poli, plutôt franches, avec des commentaires comme celui-ci :  »ces idiots viennent voler votre Internet », (à lire ici).

Qu’est-ce que le SOPA ?

Il trouve sa source et son développement dans un élément particulièrement opportun : la protection de la propriété intellectuelle. Mesdames et Messieurs, c’est très important !  »Tu ne voleras point » comme nous l’explique la Bible. Un auteur, ou plus généralement une équipe, a passé des nuits entières à rédiger un livre, composer une chanson, tourner un film, créer un logiciel ou tester une suite bureautique. Est-ce que cela ne mérite pas une rétribution financière ? Oui ou non ? Réfléchissez avant de répondre, quelqu’un pourrait se poser la même question au sujet de votre travail… alors ?

Les auteurs et les équipes créatives devraient être chéris, protégés et encouragés à créer plus de chef-d’œuvres. Par conséquent les législateurs américains ont montré clairement que SOPA était une priorité pour eux et de nombreux groupes de pression ont publiquement soutenu cette loi, dont la BSA. La loi peut être résumée de cette manière:

Suite à la décision d’une cour américaine…