Étiquettes des archives : spam

L’intelligence humachine lutte contre le snowshoe spam.

Bien sûr, je reçois beaucoup de spams dans ma boîte mail, sans doute plus que la moyenne. Je laisse depuis une dizaine d’années ma carte de visite, à droite, à gauche. Notre marque est présente sur des diapositives de présentation, des publications, des catalogues etc. Puis il y a la simplicité de mon adresse mail. Parfois, des e-mails d’employés « tombent dans l’oubli » à cause des spams, ce qui nous pousse à mettre en place de nouvelles adresses mail légèrement modifiées pour les employés. Est-ce que ça vaut pour moi aussi ? Eh bien non. Parce que, premièrement, j’ai besoin de garder une trace précise de qui est l’ennemi, et deuxièmement, je veux être capable de contrôler personnellement la qualité de notre protection anti-spam. Et parce que ça m’est égal de voir quelques blagues de temps en temps.

Tout comme les entomologistes avec leurs papillons, je classe tous les spams entrants dans un dossier unique, jette un œil aux verdicts, et détermine les tendances et les faux positifs, tout en faisant parvenir les échantillons à notre laboratoire anti-spam.

Curieusement, depuis le début de l’année, le taux de spams a grimpé en flèche ! Et après avoir étudié leur structure et leur style, il semblerait que la plupart proviennent d’une seule (1) source ! Presque tous les messages étaient en anglais (seulement deux en japonais) et point essentiel, 100% des spams ont été détectés par nos produits ! Je me suis tourné vers nos spécialistes et cela s’est confirmé : il s’agit d’un énorme tsunami tel une vague d’un type spécifique de spam – le snowshoe spam. Ceci est inhabituel dans la mesure où l’activité des spams diminue autour de la période du Nouvel An.

* Données pour la période du 1er au 10 janvier 

Ci-dessous les données montrant le changement du pourcentage lors du jour le plus actif (7 janvier) dans les boites mail de l’entreprise :

Alors qu’en est-il de ce snowshoe spam lorsqu’il s’agit d’une boite mail domestique, de quelle manière peut-on s’en protéger ?

En lire plus :L’intelligence humachine lutte contre le snowshoe spam.

Kaspersky Anti-Spam: fini la place d’éternel second; il est désormais le meilleur

Un vieux proverbe russe dit : C’est comme vous avez débuté la Nouvelle Année que vous passerez le reste de celle-ci.
Et cette année a commencé plutôt bien pour nous : tout d’abord, nous avons été nommés Produit de l’Année par le laboratoire de test Autrichien AV-Comparatives; deuxièmement, nous avons pulvérisé le record de points d’AV-Test.org Allemagne; et troisièmement, nous nous sommes assuré une place dans le top niveau du Virus Bulletin au Royaume-Uni. Et après un bon début d’année, les choses se sont encore améliorées, nous avons récolté davantage de médailles ! Nous avons obtenu les meilleurs résultats aux tests comparatifs sur la protection proactive et sur la Protection des opérations financières en ligne de Matousec; nous sommes désormais les numéros un au test de Fonction de Contrôle de notre Application de West Coast LAbs et nous avons également décroché d’excellents résultats lors des tests produit de notre software de sécurité pour téléphones portables (pdf) de PCSL.

De plus, nous n’avons cessé de recevoir des récompenses pour nos produits personnels; et à la fois, nous gagnons des compétitions avec nos produits corporatifs; par exemple, lors de la session du mois d’Août d’AV-Test.org avec Kaspersky Internet Security 2013 et Kaspersky Endpoint Security qui ont respectivement eu 17 et 16 points, dépassant largement les autres participants.

Vous pouvez donc constater que les huit premiers mois de 2012 ont été pleins de bonnes nouvelles. Mais elles ne sont jamais trop nombreuses pour nous faire oublier l’encensement de notre fier et pionnier AVlab, ce qui est toujours appréciable –nous espérons donc obtenir d’ici peu de nouvelles victoires contre les logiciels malveillants ! Dans ce scénario positif et optimiste, plus nous travaillons en profondeur, plus cela marque les esprits, « entendu, tes technologies d’antivirus sont les meilleures, mais qu’en est-il de tes technologies qui ne sont pas destinées aux antivirus » –les fonctionnalités qui rendent un produit complet et plus utile- comme un anti-spam par exemple ? D’accord : c’est ce dont je vais parler dans cet article.

Dans les récents résultats publiés concernant notre nouveau Kaspersky Linux Mail Security (KLMS), lors des tests de VBSpam du Virus Bulletin –de manière surprenante pour nos concurrents, mais assez prévisible pour nous- il a fini parmi les vainqueurs –une brillante deuxième place pour être précis- avec un remarquable résultat de 93,93% de spams détectés et 0,01% de faux positifs. Qui veut être second ? Diront ceux qui veulent voir KL en première position. Mais ma réponse est : « Moi » et voici pourquoi…

Ce n’est pas un hasard…

Flickr photostream

Instagram