Kamtchatka 2015 – échauffement

Mes vacances au Kamtchatka de 2015 ont débuté dans la ville de Paratunka. En général, les touristes qui viennent de loin s’y arrêtent pour passer leur première nuit dans la péninsule, avant de se mettre en route, le jour suivant, pour leur véritable première destination.

Au sud de Paratunka se trouvent deux volcans qu’il faut voir ou visiter : le Moutnovski et le Goreli. Cette année, nous avons décidé logiquement de commencer notre voyage annuel au Kamtchatka par ces volcans. C’était une sorte d’échauffement.

Ils se trouvent à seulement 50 kilomètres de la ville. Cependant, la « route » pour s’y rendre ne ressemble aucunement à une autoroute toute lisse, mais plutôt à un chemin de graviers. D’après Google, il faut compter 50 minutes pour s’y rendre. En réalité, il faut plutôt deux heures dans un véhicule normal tout terrain (et plus si on fait des arrêts). J’imagine qu’il est possible d’y aller en 50 minutes à bord d’un véhicule surdimensionné, avec des roues énormes, ou d’un tank super-turbo. Toutefois, je pense que vous auriez du mal à ne pas rendre votre petit-déjeuner, avec toutes les secousses violentes…

Après notre trajet de deux heures, nous sommes finalement arrivés au volcan Moutnovski : une pure merveille.

Bien que ce vieux volcan soit toujours très actif, il est quand même possible de se promener autour de son cratère immense. Nous avons profité de la beauté fantastique des vues panoramiques, des couleurs, des rochers et des falaises, des glaciers et de la neige. Là-bas, nous entendons constamment des bruits d’éclaboussure et des sifflements (de l’eau brûlante qui gicle ou des gaz chauds qui s’échappent). Et, de partout, nous respirons l’odeur d’œuf pourri caractéristique du sulfure. Tout est d’une beauté infernale et cauchemardesque !

kamchatka-2015-volcanoes-1

kamchatka-2015-volcanoes-2

kamchatka-2015-volcanoes-3

kamchatka-2015-volcanoes-4

kamchatka-2015-volcanoes-5

kamchatka-2015-volcanoes-6

kamchatka-2015-volcanoes-7

Regardez ce ruisseau. Au début, il tire sur le jaune-gris. Après, il disparaît sous la montagne et ressort d’un gris éclatant ! On dirait un miracle ! Et si vous vous approchez (au risque de prendre un bain brûlant), vous verrez sous la falaise une sorte de « chauffe-eau » qui donne encore une autre couleur au ruisseau :

kamchatka-2015-volcanoes-8

kamchatka-2015-volcanoes-9

kamchatka-2015-volcanoes-10

Alors oui, le Moutnovski est magnifique. Toutefois, pour pouvoir admirer sa beauté, vous aurez besoin d’une journée ensoleillée (ce qui est rare dans la région). Mais si vous êtes aussi chanceux que nous, vous vivrez une expérience touristique terriblement inoubliable ! 🙂

kamchatka-2015-volcanoes-11

kamchatka-2015-volcanoes-12

kamchatka-2015-volcanoes-13

kamchatka-2015-volcanoes-14

kamchatka-2015-volcanoes-15

kamchatka-2015-volcanoes-16

kamchatka-2015-volcanoes-17

kamchatka-2015-volcanoes-18

kamchatka-2015-volcanoes-19

Si vous vous rendez un jour sur le Moutnovski, je vous conseille de vous promener sur le coin le plus éloigné de l’ancien cratère : depuis cet endroit, vous pourrez admirer deux cratères plus petits et plus jeunes. Sur le premier se trouve un lac bleu entouré de glace et de neige. Le deuxième, très récent, possède une cheminée active : le volcan est entré en éruption dans les années 2000.

kamchatka-2015-volcanoes-20

Looking at active volcanoes you realize that global warming caused by human activity is a myth #Kamchatka #ankam2015

A photo posted by Eugene Kaspersky (@e_kaspersky) on

kamchatka-2015-volcanoes-22

kamchatka-2015-volcanoes-23

Un ruisseau prend sa source dans le cratère principal du volcan et, après un kilomètre environ, se transforme en une cascade de 80 mètres dans le « Kanyon Opasniy » (littéralement, « canyon dangereux »). C’est une vue envoûtante ! Autour se détachent de nombreuses couleurs en raison du volcanisme.  Il y a, en plus, de la neige et d’autres cascades (la fin de la cascade n’est pas visible, elle est cachée sous la neige). Pour tout photographier, vous aurez facilement besoin d’une heure ou deux.

kamchatka-2015-volcanoes-24

kamchatka-2015-volcanoes-25

kamchatka-2015-volcanoes-26

kamchatka-2015-volcanoes-27

kamchatka-2015-volcanoes-28

kamchatka-2015-volcanoes-29

kamchatka-2015-volcanoes-30

Un kilomètre plus loin se trouve une autre cascade, mais nous ne sommes pas parvenus à la voir. L’eau a creusé dans la roche un canyon étroit et profond. Par conséquent, vous ne verrez presque rien depuis le côté, et nos guides nous ont dit qu’il n’y avait pas de point de vue accessible dans le coin.

kamchatka-2015-volcanoes-31

kamchatka-2015-volcanoes-32

kamchatka-2015-volcanoes-33

kamchatka-2015-volcanoes-34

Le Goreli est le deuxième volcan à visiter absolument. Au sommet se trouvent deux cratères immenses en forme de « 8 ». Le lac du premier cratère est d’une couleur bleu foncé, celui du second est turquoise. Malheureusement, depuis cinq ans déjà, le second cratère dégage du gaz et le lac s’est pratiquement asséché. C’est comme si la lave s’était beaucoup rapprochée de la surface et que le volcan était sur le point d’entrer en éruption. J’ai eu la chance de le voir plusieurs fois ces dernières années et, à chaque fois, il avait une apparence différente. A quoi ressemblera-t-il la prochaine fois ? Personne ne peut le dire.

kamchatka-2015-volcanoes-35

kamchatka-2015-volcanoes-36

kamchatka-2015-volcanoes-37

kamchatka-2015-volcanoes-38

kamchatka-2015-volcanoes-39

kamchatka-2015-volcanoes-40

Voici ce qui reste du second lac :

kamchatka-2015-volcanoes-41

Et voici à quoi ressemblait ce cratère en 2008, 2010 et 2012.

2008 :

kamchatka-2015-volcanoes-42

kamchatka-2015-volcanoes-43

kamchatka-2015-volcanoes-44

kamchatka-2015-volcanoes-45

2010 (un gaz brûlant s’échappe de fissures, des roches rouges se distinguent à cause de la chaleur et le lac est devenu moins profond) :

kamchatka-2015-volcanoes-46

kamchatka-2015-volcanoes-47

kamchatka-2015-volcanoes-48

kamchatka-2015-volcanoes-49

kamchatka-2015-volcanoes-50

2012 (nous n’avions aperçu que le premier cratère, le second étant caché derrière les nuages) :

kamchatka-2015-volcanoes-51

kamchatka-2015-volcanoes-52

Le Goreli possède aussi des grottes de lave. Des milliers ou des dizaines de milliers d’années auparavant, de la lave s’est écoulée. Elle s’est ensuite refroidie en surface, pendant que des tunnels se sont formés en dessous. Alors que la lave a fini par s’arrêter de couler, les tunnels ont, eux, perduré. A présent, les tunnels sont de diamètres différents, depuis des halls de cavernes immenses jusqu’à des fissures impraticables. Au fait, la formation de tels tunnels est une caractéristique normale du volcanisme. A Hawaii, les tunnels se trouvent sous l’océan et ne sont accessibles qu’aux plongeurs expérimentés.

Le Goreli est difficile d’accès et vous aurez besoin d’un équipement spécial qui résiste à toute épreuve. Lorsque les saisons d’été sont très neigeuses (comme cette année), il vaut toujours mieux prendre des pièces de rechange pour… un véhicule tout terrain en entier ! Le nôtre est resté coincé dans la neige et nous avons dû appeler de l’aide pour le dégager.

kamchatka-2015-volcanoes-52-1

Une grande caverne :

kamchatka-2015-volcanoes-53

kamchatka-2015-volcanoes-54

kamchatka-2015-volcanoes-55

kamchatka-2015-volcanoes-56

Des tunnels :

kamchatka-2015-volcanoes-57

kamchatka-2015-volcanoes-58

C’est tout pour aujourd’hui, les amis ! Après le Moutnovski et le Goreli, nous poursuivrons notre voyage avec les sources d’eau chaude de l’Upper-Opalsky et le volcan Khodoutka.

PS : Voici quelques photos supplémentaires de notre marche :

kamchatka-2015-volcanoes-59

kamchatka-2015-volcanoes-60

kamchatka-2015-volcanoes-61

kamchatka-2015-volcanoes-62

kamchatka-2015-volcanoes-63

kamchatka-2015-volcanoes-64

kamchatka-2015-volcanoes-65

kamchatka-2015-volcanoes-66

kamchatka-2015-volcanoes-67

Un ours a laissé dernier lui ces « cailloux », comme en présage que nous allions bientôt en rencontrer un.

kamchatka-2015-volcanoes-68

En plus, je l’avais aussi vu dans une boule de cristal…

Le reste des photos se trouve ici.

LIRE LES COMMENTAIRES 0
Laisser un commentaire