Étiquettes des archives : KIS 2014

Découvrez KIS 2014 : Des raisons d’être content – 3ème partie

« L’homme doit accepter l’idée qu’il doit se séparer de son argent. Il doit être désarmé moralement, et ses instincts de propriétaire doivent être étouffés. »

Non, il ne s’agit pas de Donald Draper mais d’une citation d’Ostap Bender, un héro de fiction classique de la littérature russe des années 30. Et non, aucune relation avec l’autre célèbre Bender !

Il semble par conséquent que Mr Bender s’y connaissait un peu en capitalisme bien qu’étant originaire d’un pays communiste. Hmmm…

Enfin, ce qu’il savait c’est qu’il est parfois possible de s’emparer de l’argent durement gagné par certains si ces derniers sont manipulés de la bonne façon.

Passez à aujourd’hui… et nous retrouvons toujours ce genre de manipulation – sous une forme plus moderne et hi-tech. De nos jours, certains seraient prêts à donner leur argent aux criminels qui bloquent leur ordinateur à l’aide de ransomware, une forme de crime particulièrement sournoise. Mais n’ayez pas peur utilisateurs de KL : dans la nouvelle version de KIS, nous disposons d’une agréable surprise prête à accueillir ces stupides bloqueurs.

Le principe et la technologie derrière les bloqueurs/ransomware est simple.

À l’aide d’un des nombreux moyens qui existent (par exemple, la vulnérabilité d’un logiciel), un programme malveillant est introduit dans un ordinateur, puis affiche ensuite une amusante (ou pas) photo accompagnée d’un texte effrayant (pas avec KIS) et bloque votre bureau et toutes les autres fenêtres ouvertes.

Le débloquer est seulement possible (enfin, « était possible » – voir ci-dessous) en rentrant un code unique que vous pouvez bien sûr uniquement obtenir des cyber-arnaqueurs qui ont infecté votre ordinateur et bien sûr cela a un prix, à travers un système de SMS surtaxés ou de paiement en ligne. Jusqu’à ce que vous payez la rançon, l’ordinateur restera pris en otage – peu importe ce que vous faites (y compris Ctrl+Alt+Del), et peu importe le programme que vous essayez de lancer (y compris votre antivirus); tout ce que vous verrez c’est quelque chose comme ça :

En lire plus :Découvrez KIS 2014 : Des raisons d’être content – 3ème partie

Découvrez KIS 2014 – 1ère partie

Hourra ! Ouais ! Youhou ! La dernière version de KIS est arrivée – partout (ou presque) !

Comme cela a été instauré par notre longue tradition de lancement de nos produits pendant les mois d’été – nous avons maintenant réussi à officiellement lancer KIS 2014 dans toutes les principales régions du monde et dans toutes les langues les plus parlées. Pour ceux qui sont intéressés par KIS, rendez-vous ici pour télécharger la nouvelle version. Les étapes de mise à jour à suivre sont ici.

Et comme c’est également devenu une tradition au début de l’automne, le temps est venu pour moi de vous présenter ce que contient cette nouvelle version …

La première chose que je peux dire : des nouveautés – il y en a plein ! Tellement, que vous trouverez plusieurs posts sur chacune d’elles individuellement (ou presque), car toutes les explications sur ces nouvelles fonctionnalités ne pourraient pas rentrer dans un seul post sans vous endormir…

C’est donc parti pour le post nº1 :

KIS 2014 est en gros encore plus efficace que son prédécesseur, KIS 2013 – qui même sans tous les ajouts de cette année, a très bien fonctionné pour tout le monde. La protection fournie est, comme le dirait le groupe français, Daft Punk, « harder, better, faster, stronger » (« plus robuste, plus efficace, plus rapide, plus puissante »). KIS est passé au scalpel et a subi un lifting complet de son interface, et la logique de ces principales fonctionnalités a été revue également.

On y  trouve de nouvelles caractéristiques permettant de sécuriser les transactions d’argent en ligne (nous avons renforcé notre module de protection bancaire); on trouve également de nouvelles options dans le contrôle parental, une protection intégrée contre les bloqueurs malveillants, et de nombreux accélérateurs et optimiseurs de performance afin de rendre la protection encore plus invisible et discrète.

Mais la meilleure fonctionnalité de toutes dans cette version, et celle sur laquelle nous avons le plus travaillé, est la protection contre les futures menaces, grâce à l’ajout – au plus grand désespoir des cybercriminels –  de plusieurs technologies avant-gardes spécialisées (aucune desquelles n’est incluse dans les produits de nos concurrents). Non, nous n’avons pas utilisé de machine à remonter le temps et nous n’avons pas non plus traqué les criminels et mené un interrogatoire à la Jack Bauer pour découvrir leurs futurs méfaits. Nous avons fait de la magie, regardé dans le futur, calculé approximativement la logique de développement des cyber-menaces, et mis cette logique en pratique dans nos nouvelles technologies de protection préventive.

Parmi les mesures préventives contre les futures menaces, j’aimerais parler plus précisément de l’Automatic Exploit Prevention, deux technologies spéciales provenant de nos solutions corporatives qui ont été adaptées à nos produits destinés aux particuliers – ZETAshield et le mode des Applications sécurisées  –   en plus d’un anti-bloqueur proactif intégré.

Mais alors, comment toutes ces caractéristiques aux noms compliqués contribuent-elles vraiment à l’hygiène quotidienne de nos ordinateurs ? Commençons par le mode des Applications sécurisées qui est une première mondiale de ce genre de technologie au sein de produits destinés aux particuliers et offrant une haute sécurité.

En lire plus :Découvrez KIS 2014 – 1ère partie

Flickr photostream

Instagram