Résultats de recherche pour: islande

Journée glaciale en Islande

Bonjour tout le monde ! Aujourd’hui, nous parlerons de l’Islande glaciale.

Les glaciers d’Islande ne sont pas les plus grands au monde. Mais tout de même, les vues glacées panoramiques, les lacs gelés avec des icebergs et la force de la nature… en somme, tout est vraiment enchanteur !

Pendant que nous étions sur l’île, nous sommes allés visiter deux glaciers. Le premier dont je vais vous parler est le Langjökull. (Il se trouve ici).

C’est ici que je suis monté pour la première fois  sur une motoneige ! Je dois dire que je m’attendais à une descente facile et confortable sur la neige… mais en réalité, en conduire une à 50 km/h ou plus sur une neige humide et poudreuse n’a rien d’agréable ni de simple.

Il y a deux routes dans les montagnes, mais nous n'en avons utilisé aucune. Nous conduisions des motoneiges !Il y a deux routes dans les montagnes, mais nous n’en avons utilisé aucune. Nous conduisions des motoneiges !

Langjökull est la deuxième plus grande calotte glacière d'Islande, après le Vatnajökull.Langjökull est la deuxième plus grande calotte glacière d’Islande, après le Vatnajökull.

En lire plus :Journée glaciale en Islande

L’Islande : un pays merveilleux

J’ai toujours rêvé de visiter l’île volcanique de l’Islande, que ce soit pour faire du tourisme, de la randonnée ou pour me ressourcer. Mes amis et mes collègues m’en avaient dit beaucoup de bien. J’avais aussi vu des photos superbes de ses paysages et j’avais écouté de la musique islandaise, mais ce n’est que récemment que j’ai pu y aller quelques jours, étant donné que j’avais des rendez-vous d’affaires dans le pays.

iceland-popurri-1

Après l’avoir découverte, voici les quelques adjectifs qui me viennent à l’esprit quand j’essaie de décrire cette île : gigantesque, grandiose, magnifique et monumentale. À mon avis, cet endroit est l’un des plus beaux de la planète, et comme vous le savez, j’ai vu beaucoup de lieux magnifiques. Bien sûr, les intempéries et les changements climatiques peuvent poser un problème ici. Mais il faut s’attendre, la calotte polaire n’étant, après tout, pas si loin… De toute façon, c’est un inconvénient de moindre importance comparé à la splendeur des volcans, des geysers, des sources chaudes, des glaciers, des cascades, de la tectonique (un nouveau mot qui appartient à mon lexique et dont je vous parlerai plus tard) et d’autres beautés naturelles de l’île.

Alors, préparez votre pop-corn car les prochains articles de la série seront remplis de photos et de commentaires, et constitueront un carnet de voyage exceptionnel. Pour commencer, voici une petite sélection de chefs-d’œuvre photographiques pour illustrer certains des meilleurs moments du voyage.

iceland-popurri-2

iceland-popurri-3

En lire plus :L’Islande : un pays merveilleux

Notre fan club a bien grandi !

Si au cours d’une conversation j’ai le malheur de dire que Kaspersky a un fan club on me demande immédiatement pourquoi. Comment se fait-il qu’une entreprise qui vend des antivirus ait un fan club ? Il y a plusieurs raisons : parce que depuis longtemps nous proposons des protections antivirus mais aussi bien d’autres choses, parce que notre entreprise est toujours très active et propose des choses amusantes et intéressantes, et enfin parce que les gens veulent s’impliquer dans les actions menées par Kaspersky même s’ils ne font pas partie du personnel. Puis c’est assez sympa d’avoir un fan club.

 

Toute cette histoire a commencé il y a 13 ans (le temps passe si vite) lorsque nous avons lancé la version 6 de notre produit et que le secteur de la sécurité informatique en a fait l’éloge. Nous publiions presque tous les jours de nouveaux apports sur notre forum et des dizaines de volontaires s’emparaient immédiatement de ce code brut mais prometteur afin de l’installer et de le tester pour comprendre son fonctionnement. Je pense qu’à cette époque leur principale motivation était la sensation que les développeurs (toute l’équipe, sans exception, suivait le forum) incluaient immédiatement les remarques qui figuraient dans les rapports de bugs et les fonctions demandées. Les utilisateurs aimaient avoir leur mot à dire sur l’apparence, le comportement et l’avenir d’un logiciel connu.

Les utilisateurs n’ont pas perdu ce pouvoir puisqu’ils peuvent encore avoir une influence sur nos produits. Tous les jours, notre département de recherche et développement teste les nouvelles versions de nos produits, désormais nombreux et très divers, sans oublier une dizaine d’applications pour mobiles. Les membres de notre fan club sont toujours impliqués dans ce processus d’évaluation. Les fans sont intéressés puisqu’ils peuvent jouer avec les derniers apports, tester les nouvelles fonctions et détecter les bugs. C’est pourquoi ils participent à ces tests des dernières versions bêta. Il est aussi assez agréable d’avoir la possibilité d’utiliser ces nouveaux produits quelques mois avant tout le monde. Nous ne nous contentons pas de remercier et de féliciter nos amis… mais nous en parlerons un peu plus tard. En lire plus :Notre fan club a bien grandi !

Où se baigner à travers le monde – 2ème partie.

Très bien. On continue de nager jusqu’au prochain arrêt de bus, j’ai nommé l’Europe.

6. Mer chaude, Santorin.

Santorin est une île volcanique, ou un volcan sur une île. Il s’agit en réalité d’un cercle d’îles, qui sont les restes de la caldera d’un énorme volcan d’il y a de ça des millénaires, où se trouve au milieu un volcan encore en activité, qui de temps en temps entre en éruption et ne cesse de se développer. J’étais à Santorin récemment, où j’ai écrit pas mal d’articles à ce sujet.

world-best-swim_1

En lire plus :Où se baigner à travers le monde – 2ème partie.

Groenland, 4ème partie : des mini icebergs et des vikings disparus.

Soyez prêts à en prendre plein la vue avec de nombreuses photos. Le Groenland possède un grand nombre de beautés naturelles : des glaciers, des montagnes couvertes de neige et des icebergs qui s’en détachent.

Je reviendrai sur les glaciers et les icebergs un peu plus tard, mais pour le moment, je vous parlerai seulement de la glace. Pas des « icebergs », mais plutôt des mini icebergs , des micro icebergs et des nano icebergs, dont on a déjà eu un aperçu dans le port de Nuuk.

En lire plus :Groenland, 4ème partie : des mini icebergs et des vikings disparus.

La Hague est vague ; mais pas sa plage !

Depuis Utrecht, nous nous sommes dirigés vers l’ouest, cette fois en voiture, direction La Hague. Il était temps qu’on soit jugé, non pas à la cour pénale, mais lors de discours approfondis : mon premier à la Conférence ISCC Protecting Bits and Atoms, mais je vous en dirai davantage tout à l’heure.

A la veille de la conférence, je me suis consacré à un de mes passe-temps préférés : me promener autour du lieu que je visitais pour affaires. Il s’agissait cette fois-ci du siège du Gouvernement néerlandais et du Parlement (ne pas confondre avec la capitale néerlandaise, Amsterdam).

Que peut-on en dire ? Impression globale, en un mot : sans intérêt ; en trois mots : un peu ennuyeux. Bien qu’il s’agisse d’une ville côtière dotée d’une merveilleuse plage (voir ci-dessous), elle était un peu trop tranquille à mon goût. Mais là encore, c’est parce que nous sommes en basse saison. Il y avait peu de monde, à la fois en ville et le long de la côte. « Tout comme à minuit en Norvège au nord du cercle polaire : le soleil brille mais personne ne se trouve autour » disait mon compagnon de route A.B.  » En effet A.B. Ou tout comme à minuit en Islande  » ai-je répliqué.

La seule chose que je pourrais dire en faveur de La Hague est : sa plage est tout simplement incroyable !

Art moderne le long du bord de mer :

En lire plus :La Hague est vague ; mais pas sa plage !

À TRAVERS LE MONDE EN 2015

Tout ce qui touche au Nouvel An est positif ! Et l’une des meilleures choses est qu’il s’agit d’un moment parfait pour faire une pause, établir un bilan, partager des impressions et recharger les batteries pour l’année à venir. Je fais cela tous les ans (2014, 2013) – Je trouve cela utile pour toutes sortes de raisons. Je vous recommande à tous de faire la même chose et d’offrir à ceux qui vous entourent un moment positif. Alors, comment 2015 s’est-il présenté ? Voyons voir ce qu’en dit mon ordinateur :

  • J’ai battu mon record personnel du nombre de vols– 116 pour l’année, soit environ 500 heures et 400 000 km par voie aérienne. Le mois le plus intense a été le mois de mars, avec 15 vols.
  • J’ai visité 23 pays, dont certains plusieurs fois. J’étais principalement en Chine, en Allemagne et au Royaume-Uni.
  • J’ai réalisé plus de 50 présentations, plus de 100 interviews, participé à 20 conférences d’affaires et rencontré 6 Présidents, Premiers ministres et ministres.
  • J’ai séjourné, vécu ou tout simplement dormi dans 41 hôtels
  • Découvertes de l’année : les Maldivesle Guatemalale Gabonl’Islande. J’ai maintenant séjourné dans plus de 80 pays.
  • J’ai terminé mon 9thvoyage autour du monde. Ce n’est pas grand-chose pour une année, mais tout a été rapide et rempli d’action.
  • J’ai eu un  vol de correspondancepour la première fois à SVO.
  • J’ai eu 50 ans  » on the road « .

Kaspersky ЕК 2015_eng

En lire plus :À TRAVERS LE MONDE EN 2015

Escale à l’aéroport de Moscou

Je l’ai enfin fait !

Il y a quelques jours, j’ai fait escale pour la première fois à Moscou. Je voyageais de Genève à Pékin, en passant par l’aéroport international de Moscou-Chérémétiévo (SVO). (Au fait, j’ai effectué mon 99e vol de l’année entre Moscou et Pékin, ce qui signifie que le suivant (entre Pékin et Tokyo) était mon centième !)

Il y a quelque chose de bizarre… Je vous le répète : une escale à Moscou.

Ce qui veut dire que, pour la PREMIÈRE fois, je ne suis pas rentré à la maison : je suis simplement descendu d’un avion pour monter dans un autre (même si j’ai déjà emprunté des millions de fois cet aéroport pour partir ou revenir). Enfin bon, vu que j’y étais, je me suis dit que j’allais le comparer à d’autres aéroports…

Voici d’abord ma première découverte : une escale à Moscou est facile et directe, on ne s’en rend presque pas compte. En tant que Moscovite, je devais penser à ne pas prendre mon chemin habituel, ce qui veut dire ne pas sortir en passant par le contrôle de passeports, mais à me diriger vers les « transferts internationaux ». Ensuite, j’ai passé rapidement les rayons-X et, 30 secondes plus tard, je me suis déjà retrouvé dans la zone de transit, près des portes et des boutiques duty-free.


IMG_0692

En lire plus :Escale à l’aéroport de Moscou

Le retour de JFK

La plupart des aéroports des Etats-Unis sont terribles pour les escales. Donc, au moment de planifier un voyage avec escale, si vous avez l’occasion de ne pas vous arrêter dans ce pays-là, saisissez-là, même si cela suppose pour vous d’utiliser les services de la compagnie aérienne que vous détestez le plus !

Et parmi tous les aéroports américains, il y en a un qui est particulièrement horrible, à tel point que vous vous sentez gêné pour le pays qui abrite une telle abomination. Eh oui, les amis, cet aéroport est si affreusement terrible qu’il faut l’éviter à tout prix. En tant que grand voyageur d’affaires, j’ai décidé, il y a quelques années déjà, un embargo total pour ne plus l’utiliser. Si vous aussi, vous voyagez beaucoup dans le monde entier, je vous conseille de faire la même chose.

C’est du moins la situation que je connais (ou connaissais ?). Voici les éloges de D.Z. après une expérience positive à l’aéroport JFK (pourquoi a-t-il rompu l’embargo en premier, je dois encore le découvrir 🙂 ). Mais je dois reconnaître que ses arguments semblent convaincants. Je lui confie donc la plume et je vous laisse vous forger votre propre opinion…

—8<—

Lieu : A bord du vol Delta (DL467) Moscou – New York, septembre 2015.

Nouvelle : Depuis le 1er décembre 2015, la compagnie Delta Airlines arrête ses vols vers la Russie, pour des raisons connues d’elle-seule. Cependant, je pense qu’Aeroflot et d’autres compagnies savent parfaitement pourquoi, la comprennent et la soutiennent.

« Delta », la compagnie aérienne qui propose habituellement un service discret et efficace. Mais cette fois…

… L’un des cabinets de toilette à l’avant est « réservé aux pilotes uniquement ». D’un côté, il y a un chariot qui bloque l’allée ; de l’autre, une hôtesse est en poste pour demander à tous ceux qui se dirigent vers elle de ne pas aller plus loin, car « ces toilettes sont réservées aux pilotes, pour certaines raisons de sécurité ». Si on lui pose plus de questions, elle propose « d’utiliser les autres toilettes ». D’accord ! Tous les voyageurs en business doivent parcourir une allée interminable pour se rendre au petit coin, situé à l’autre extrémité de l’avion !

A présent, qu’est-ce que je pourrais bien faire ?

Terminator Genisys : déjà vu. Mad max : Fury Road : déjà vu le mois dernier. E-mails à jour, article prêt à être publié sur le blog Kaspersky Daily.

Et soudain, quelque part entre la Norvège et l’Islande, j’aperçois la publicité pour le Wi-Fi à bord ! 14,95$ pour une heure, 27,95$ pour la durée du vol, 45,95$ pour une journée. D’accord. Carte de crédit insérée, code PIN saisi, connexion établie. Voyons voir la vitesse de ce bébé…

image3

En lire plus :Le retour de JFK

Top 100 : l’Europe

Vous avez sûrement déjà entendu beaucoup de choses sur les nombreuses beautés et merveilles créées par l’Homme sur ce continent, le berceau de la civilisation occidentale. Néanmoins, en ce qui concerne l’histoire et la nature de ce continent, il y a beaucoup de choses à découvrir, parmi lesquelles se trouvent des charmes que vous ne connaissiez sûrement pas jusqu’à maintenant !

Curieusement, presque toutes les merveilles naturelles et historiques européennes se situent sur la côte (ou près de la côte) ou sur les îles. Au fin fond de l’intérieur du territoire, il n’y a presque rien que l’on pourrait ajouter dans notre liste du « Top 100 ». Ce n’est pas grave, l’Europe possède de nombreuses côtes et îles :). D’accord, c’est parti !

Europe.

28. l’Islande volcanique

Il s’agit de l’un des lieux les plus actifs en ce qui concerne les volcans sur la planète. On y trouve des volcans, des geysers, des sources d’eau chaude, ainsi que des caractéristiques typiques d’un pays si froid, comme des glaciers et un climat nordique. J’y suis allé cet été. C’était tout simplement extraordinaire. C’est tellement bien que je dirais même que cet endroit fait concurrence au Kamtchatka. Toutefois, je n’ai vu qu’une petite partie de ce pays, je dois absolument y retourner et explorer le reste….

1252015_original

Source

wiki_fr gmaps google flickr

En lire plus :Top 100 : l’Europe